Le Maroc est engagé dans diverses initiatives qui lui ont permis de s’ouvrir au tissu associatif (Baitas)

Le ministre délégué chargé des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas a affirmé, mercredi à Rabat, que le Royaume s’est activement engagé ces dernières années dans diverses initiatives et chantiers qui lui ont permis de s’ouvrir aux citoyens et au tissu associatif.

« La voie distinguée que le Royaume avait tracée n’était pas une coïncidence historique, mais plutôt une orientation voulue qui trouve ses fondements dans les différents discours Royaux qui mettent l’accent sur la nécessité d’appuyer les initiatives des citoyens et des associations de la société civile dans le processus de prise de décisions publiques, en offrant un environnement juridique et politique favorable », a indiqué M. Baitas dans un mot d’ouverture d’une rencontre de communication à la Chambre des Représentants avec les instances de la société civile concernant les engagements de l’institution dans le cadre de « l’initiative de partenariat pour un gouvernement ouvert » (OGP).

Il a souligné que le gouvernement a incarné la volonté Royale visant une ouverture globale aux initiatives sociétales en s’engageant dans l’OGP, et ce à travers la poursuite du soutien des principes de transparence, de responsabilité et de participation afin de renforcer la démocratie et de contribuer au développement global, soulignant dans ce sens, que le Maroc accorde un grand intérêt à cette initiative, ce qui se traduit par l’importance de ses contributions qualitatives dans cette action.

Dans ce sillage, il a évoqué l’adoption par le Royaume du plan d’action national du gouvernement ouvert pour la période 2018-2020, élaboré dans le cadre d’une approche participative, louant les efforts du ministère délégué chargé de la Transition numérique et de la Réforme de l’administration dans la consolidation de ce programme en termes de supervision, de coordination et d’accompagnement.

M. Baitas a également rappelé les contributions du ministère délégué chargé des Relations avec le Parlement à la réussite de ce chantier, à travers la mise en œuvre de ses engagements consistant à mettre en place des mécanismes d’appui à la transparence des subventions publiques accordées aux organisations de la société civile, à travers la création du portail « Charaka », le renforcement de la dynamique des consultations publiques aux niveaux national et régional, la mise en place d’une plateforme électronique de partenariat entre l’Etat et les associations, la consolidation de la participation citoyenne en incitant la société civile à adopter des mécanismes de démocratie participative et l’amélioration de l’accès des associations au domaine audiovisuel.

L’implication du gouvernement dans l’initiative OGP dans son deuxième plan (2021-2023) s’est poursuivie à travers l’élaboration de nouveaux engagements selon une méthodologie participative convenue avec les représentants des organisations de la société civile, a poursuivi le ministre, notant que le plan d’action national dans sa version actuelle comporte de nouveaux axes qualitatifs tels que la transparence, la qualité des services publics, l’égalité et l’inclusion, la justice ouverte, la participation citoyenne et les collectivités territoriales ouvertes.

Il a relevé que le ministère œuvre actuellement à la mise en œuvre de trois engagements fondamentaux dans le cadre de l’OGP, à savoir la création d’un portail national pour former les associations à distance, ce qui doit permettre à tous les bénéficiaires de se familiariser avec les mécanismes de la démocratie participative et les différentes composantes de la vie civile, la mise en place des mécanismes nécessaires pour renforcer la transparence des subventions publiques accordées aux organisations de la société civile à travers l’amélioration du portail « charaka-association.ma » en veillant à ce qu’il soit régulièrement alimenté, et la promotion de la participation citoyenne par la mise en place d’un cadre juridique des consultations publiques et du volontariat contractuel.

Le Maroc est engagé dans diverses initiatives qui lui ont permis de s’ouvrir au tissu associatif (Baitas) Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page