Affaire Fondation Esprit de Fès : La Chambre criminelle a rendu son verdict

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près de la Cour d’appel de Fès a condamné, ce mardi soir, en première instance, Abderrafie Zouiten, l’actuel patron de la Fondation Esprit de Fès, partie organisatrice du Festival de Fès des musiques sacrées du monde, à un an de prison ferme et une amende de 20.000 DH, pour détournement de fonds publics.

Dans le même dossier, le tribunal a également condamné Faouzi Sqali et Abdelkader El Ouazzani, anciens responsables de la même institution, à la même peine de prison et la même amende pour dilapidation de fonds publics, tandis qu’Abdellah Al Zaher et Mounia Asmouni ont été condamnés à 10 mois de prison ferme et une amende de 2.000 DH chacun pour faux en écritures.

La Chambre criminelle chargée des crimes financiers près de la Cour d’appel de Fès a également décidé, dans ce dossier, d’acquitter les 8 autres prévenus poursuivis pour les faits qui leur sont reprochés et de leur restituer les cautions ainsi qu’aux condamnés après déduction de la somme de l’amende.

Il convient de rappeler qu’un certain nombre d’anciens et actuels responsables de la Fondation Esprit de Fès ont été poursuivis dans cette affaire aux côtés de fournisseurs qui avaient précédemment obtenu des contrats avec le Festival de Fès des musiques sacrées du monde.

Cette affaire a éclaté sur la base d’une plainte déposée par d’anciens membres de la Fondation Esprit de Fès, à savoir Hassan Sligwa, Mohamed El-Amouri et Abdelhamid Ben Makhlouf. Le tribunal les avait entendus dans le cadre de cette affaire, dans laquelle 15 prévenus étaient poursuivis en état de liberté sous caution.

Affaire Fondation Esprit de Fès : La Chambre criminelle a rendu son verdict Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page