Marrakech entre le rire des uns…et l’ire des autres

Décidemment les magies de Marrakech n’ont de cesse d’envoûter les « people » du monde. Et son rire ne fait pas exception. Sauf que parfois, cela fait l’ire de quelques frustrés à l’Est de l’Eden, qui en ferait mieux d’en rire avant que d’en pleurer.

La ville de Marrakech pour accueillante soit-elle, n’a pas de préférence pour « flane ou fertelane » elle est de tradition ouverte à tous, cela fait partie du gène de notre hospitalité. L’objet de cet article dont on se serait volontiers passé de par une futilité farfelue qu’à l’Est de l’Eden, on essaye mordicus de nourrir à la haine, n’a pas eu lieu d’être. Logiquement du moins. Mais voilà, l’enchérissement d’un fait dont les séniles du régime d’Alger tentent de teinter politiquement, force à crier haro sur les deux marionnettes que sont les Statler et Waldorf made in « Algeria ».

Venons-en au fait en lui, même ! Ryad Mahrez, Islam Slimani, Saïd Benrahma et Rachid Ghezzal, de talentueux footballeurs internationaux algériens, ont élu domicile dans la cité ocre à l’occasion de leurs vacances après une saison forte d’émotions. Rien d’anormal à cela. Rien d’anormal non plus, à ce que ce parterre de joueurs d’exception assistent, puisqu’ils y sont, au Marrakech du rire, l’événement qu’organise depuis une dizaine d’années Djamel Debbouze.

Bien des stars du monde de l’art sont passés sur son estrade, qu’ils soient acteurs de cinéma de théâtre, humoristes, sportifs ou autres, ils ont été là pour s’amuser et apprécier le rire sous toutes ses formes et basta!

Mais que reproche, le régime sénile d’Alger pour monter une campagne de haine et de polémique vive à ces braves gens et alimenter un contentieux sur les réseaux ? Malheureusement cela ne date pas d’aujourd’hui. Les petits poux on les a cherchés dans les cheveux du capitaine des Fennecs bien avant, au mois de mai juste après avoir été sacré champion de Premier League avec Man City, le talentueux ailier avait débarqué avec sa famille et amis à Marrakech.

En vérité, on reproche aux meilleurs représentants de l’Algérie, des ambassadeurs hors-pair de la vraie Algérie, une visite dans le Royaume alors que les relations diplomatiques sont complexes entre les deux pays. Le Maroc n’a jamais fermé au peuple frère algérien ses portes bien au contraire et la main tendue du Roi Mohammed VI est toujours d’actualité.

Le happy few des lèche-bottes des deux séniles d’Alger, désavoue sur les réseaux en Algérie, Mahrez, Slimani & Co, d’avoir fait acte de présence dans une manifestation culturelle qu’organise annuellement le grand humoriste qu’est notre Djamel Debbouze national. On ne vous dit pas que c’est un nom impliqué dans un «complot» présumé ayant visé les Fennecs lors de leur élimination de la Coupe du monde face au Cameroun. Djamel en serait l’instigateur, le financier et pourquoi pas même, le buteur du 2 à 1 dans les dernières secondes d’un match de folie qualificatif au mondial de Qatar.

Il y va sans dire que Djamel serait le complice de la légende du football mondial, Samuel Eto’o, qui ô sacrilège n’était pas à Marrakech. L’ingratitude de la rançon de la gloire dans notre région est in fine, à mourir de rire ! On savait les rapports du régime d’Alger avec ses enfants, conflictuels et tendus, à preuve Madjer invité à goûter de la paille des geôles après avoir foulé le gazon des pelouses du monde, mais là…

Marrakech entre le rire des uns…et l’ire des autres Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page