Assassinat de Patrice Lumumba: Le Premier ministre belge renouvelle les « excuses » de la Belgique au héros congolais

Le Premier ministre belge Alexander De Croo a renouvelé lundi les « excuses » de la Belgique pour la responsabilité de certains dirigeants et fonctionnaires dans l’assassinat du héros congolais de l’indépendance Patrice Lumumba, au Katanga en 1961. Une dent du défunt a été remise à sa famille.

« Cette responsabilité morale du gouvernement belge, nous l’avons reconnue et je la répète à nouveau en ce jour officiel d’adieu de la Belgique à Patrice Emery Lumumba. Je souhaiterais ici, en présence de sa famille, présenter à mon tour les excuses du gouvernement belge pour la manière dont il a pesé sur la décision de mettre fin aux jours du premier Premier ministre du pays », a affirmé M. De Croo à l’occasion de la restitution à ses proches d’une dent de Patrice Lumumba.

Le chef du parquet fédéral belge Frédéric Van Leeuw a remis lundi à Bruxelles à la famille de Patrice Lumumba un coffret contenant une dent du héros congolais assassiné en 1961, lors d’une cérémonie retransmise en direct à la télévision.

« Je vous remercie pour les démarches judiciaires que vous avez entreprises parce que, sans ces démarches, on n’en serait pas là aujourd’hui, cela a permis à la justice de notre pays de pouvoir avancer », a déclaré M. Van Leeuw en remettant ce coffret bleu vif qui devait ensuite être placé dans un cercueil.

Il faisait face à une dizaine de membres de la famille Lumumba, sous les ors du Palais d’Egmont à Bruxelles. Un des fils s’est saisi du coffret, sans s’exprimer. Une cérémonie officielle présidée par les Premiers ministres belge et congolais était programmée après la partie « intime et privée » de la restitution.

Evoquant la procédure judiciaire en cours pour « crime de guerre », après la plainte déposée en 2011 par la famille pour éclaircir les conditions de l’assassinat, Frédéric Van Leeuw a ajouté: « je m’engage évidemment avec le juge d’instruction à continuer à essayer d’avancer (…) cela reste un combat ».

La dent avait été saisie par la justice belge en 2016 chez la fille d’un policier belge ayant participé à la disparition du corps de Patrice Lumumba.

Premier Premier ministre de l’ancien Congo belge devenu indépendant le 30 juin 1960 (l’ex-Zaïre, aujourd’hui la République démocratique du Congo), Patrice Lumumba a été renversé dès la mi-septembre 1960 par un coup d’Etat.

Il a été exécuté le 17 janvier 1961 avec deux frères d’armes par des séparatistes de la région du Katanga (sud), avec l’appui de mercenaires belges.

Assassinat de Patrice Lumumba: Le Premier ministre belge renouvelle les « excuses » de la Belgique au héros congolais Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page