Bonnes performances du secteur des exportations des fruits et légumes frais

Le secteur des exportations des fruits et légumes frais a enregistré de bonnes performances durant la campagne agricole actuelle, a assuré le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts. La filière affiche ainsi des chiffres « réjouissants » en dépit d’une conjoncture très difficile.

Lors de l’exercice agricole actuel qui s’étale de septembre 2021 à juin 2022, les agrumes ont connu une croissance de 42 % par rapport à l’année passée pour un volume exporté de 735 400 tonnes par rapport à la même période de la campagne précédente, fait savoir le ministère. Cette tendance haussière à la croissance a concerné toutes les espèces d’agrumes et toutes les destinations, précise le ministère. À cet égard nous dit la tutelle, le volume d’exportation des petits fruits d’agrumes a atteint, au terme de la campagne actuelle, 628 600 tonnes, soit une hausse de l’ordre de 40 % par rapport à la campagne précédente.

En ce qui concerne les gros fruits, les exportations d’oranges ont enregistré une croissance de 62 % pour atteindre un volume de l’ordre de 97 200 tonnes. Une gamme diversifiée de variétés compose le verger agrumicole national qui reste dominé par 3 groupes de variétés : les clémentines (35 %), Maroc-Late (21 %) et les navels (18 %).

La superficie agrumicole est répartie essentiellement entre cinq régions du Royaume, Souss-Massa qui avec ses 32 % (40 344 Ha) se taille la part du lion, Rabat-Salé-Kénitra 20 % (25 293 Ha), l’Oriental 17 % (21 100 Ha), Béni Mellal-Khénifra 14 % (17 426 Ha), Marrakech-Safi 13 % (16 518 Ha) et les autres régions se partagent les 4 % (6 645 ha) restants.

Le ministère de l’Agriculture de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et forêts ne cache pas sa satisfaction quant aux bonnes performances durant la saison actuelle du secteur des exportations des fruits et légumes frais et ceci, malgré un contexte international difficile et une campagne agricole caractérisée par des conditions climatiques très défavorables, a encore relevé la tutelle. Pour ce qui est des produits maraîchers à l’export, ils ont enregistré une croissance de 11 % à mi-juin 2022, pour atteindre un volume d’environ 1 418 600 tonnes.

Enfin, en ce qui concerne la tomate, icône des produits phares exportés du secteur des produits maraîchers, le volume des exportations a atteint pour la campagne en cours 608 600 tonnes, contre 521 800 tonnes durant la campagne précédente arrêtée à la même date, soit une croissance à l’export de l’ordre de 17 %. A elle seule, la tomate a rapporté au Maroc lors de l’exercice passé, 7 milliards de dirhams, plaçant ainsi, le Maroc parmi les cinq pays qui exportent le plus cette denrée qui se veut être, fruit et légume à la fois. Le paradoxe c’est que le Royaume figure à la peine, dans le top 20 des pays producteurs de ce fruit bien loin du rang qu’il occupe quant aux exportations.

Le tiers de la production de tomates au Maroc est destiné à l’export. C’est l’Union européenne qui en est la plus friande. Elle en importe près de 88 %. Localisée dans presque toutes les régions du Maroc, la filière maraîchère joue un rôle important au plan socio-économique tout comme pour les exportations.

C’est une source majeure d’emplois avec 60 millions de journées de travail par an (12,2 % du secteur agricole), et un levier de rentrée de devises avec plus 12 milliards DH par an (42 % des exportations agricoles). Elle assure la satisfaction des besoins du pays à hauteur de 100 %.
Le maraîchage de primeurs contribue à hauteur de 26 % à la production maraîchère. Cette dernière se répartit comme suit : Souss-Massa : 57 %, Rabat-Salé-Kénitra 17 %, Casablanca-Settat 8 % et Tanger-Tétouan-Al Hoceima, 5 %. Le maraîchage de primeurs destiné à l’exportation représente 15 % de la superficie maraîchère.

A noter que le secteur des exportations des fruits et légumes frais lors de la dernière décennie s’est fortement développé notamment grâce au Plan Maroc Vert (PMV) et on le doit un peu à la tomate qui d’une progression de près de 2/3 a su tirer vers le haut les autres fruits et légumes.

Bonnes performances du secteur des exportations des fruits et légumes frais Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page