Covid-19/ BA5 : Le recours à une 4è dose de vaccin à l’hiver 2023 est envisageable

Après une troisième dose de rappel exigée depuis fin 2021 au Maroc par les autorités sanitaires, voici qu’une 4e dose de rappel sera probablement instaurée, pour les personnes à risque, d’ici fin 2022. Le point avec Dr. Tayeb Hamdi, médecin, chercheur en politiques et systèmes de santé. 

Le Maroc se prépare a accueillir cet été les touristes étrangers et les Marocains résidents à l’étranger (MRE), après deux ans d’arrêt du tourisme. L’arrivée des touristes au pays n’est pas sans risque. Les observateurs s’attendent à une augmentation des cas positifs au Covid, qui se fait sentir dès maintenant, mais sans menace sur le système de santé. Cela dit, l’entrée des variants BA4 et BA5 sur le territoire national, fait craindre une énième vague covid d’ici l’automne-hiver 2023.

Découverts en Afrique du Sud, ces deux sous-variants d’Omicron, qui sont très contagieux, ont été détectés partout en Europe sans pour autant semer la panique, puisque les experts tablent sur une saisonnalité du virus d’ici l’automne-hiver 2023.

Au Maroc, le variant BA2 d’Omicron est le plus dominant. Mais les experts s’attendent à l’entrée imminente des autres sous-variants BA4 et BA5 cet été qui vont multiplier le nombre de cas positifs au covid, précise Dr. Tayeb Hamdi dans une déclaration à Hespress Fr.

« Cet été, le Maroc va certainement enregistrer ses premiers cas de BA4 et BA5 qui vont renter de l’étranger. Ces sous-variants vont commencer à se multiplier et les cas vont augmenter, surtout que nous n’avons pas fait de vague Omicron avec le variant BA2, mais plutôt avec le BA1« , explique l’expert.

Tout en précisant que le BA5 est aujourd’hui répandu à travers le monde et plus rapide que le BA2, le chercheur en politique et système de santé nous explique alors que les variants BA2 et BA5 et 4 montrent plusieurs similarités. Du coup, celui qui a été touché par le BA2 ne risque pas d’être contaminé au BA5.

Sauf que le Maroc a connu une vague BA1. Ce qui ne le laisse pas à l’abri d’une nouvelle vague épidémiologique, d’où l’importance d’une vigilance et d’une préparation préalable pour éviter une montée en flèche, non des cas covid-19, mais plutôt des décès et des cas sévères, nous explique le spécialiste.

La question qui se pose est de savoir si l’entrée au Maroc du variant BA5 menace notre système de santé, qui vient à peine de se rétablir. Dr. Hamdi précise que le BA5 n’est pas très menaçant, mais se propage rapidement.

« Le variant BA5 va se multiplier pendant l’été, mais ne sera dominant au Maroc que pendant les saisons d’automne et d’hiver, qui connaissent une montée en flèche de la grippe saisonnière et du covid. Les cas positifs au Covid vont donc se multiplier avec le variant BA5. Et c’est là où nous allons faire face à une notre autre vague covid qui engendrera plus de cas graves et de décès« , précise Dr. Hamdi.

Raison pour laquelle, dit-il, «  les personnes âgées de plus de 60 ans ou souffrant de maladies chroniques doivent se faire vacciner maintenant ». L’expert envisage même le recours des autorités sanitaires pendant l’hiver, à une 4e dose de rappel pour les personnes vulnérables et à risque.

Covid-19/ BA5 : Le recours à une 4è dose de vaccin à l’hiver 2023 est envisageable Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page