Le président de l’UEMF décoré par l’Espagne

Le président de l’Université EuroMed de Fès, Mostapha Bousmina, a été décoré, jeudi soir à Rabat, de la Croix de Commandeur de l’Ordre du Mérite Civil du Royaume d’Espagne, en reconnaissance de son action et implication dans la promotion de la coopération universitaire entre le Maroc et l’Espagne.

Cette distinction, octroyée par le Roi Felipe VI d’Espagne, a été remise au Pr Bousmina par l’ambassadeur d’Espagne au Maroc, Ricardo Díez-Hochleitner, lors d’une cérémonie rehaussée par la présence de nombreuses personnalités du monde politique, économique, diplomatique, artistique et médiatique.

Pour l’ambassadeur espagnol, cette décoration reflète « la valeur centrale que doit occuper l’éducation dans nos relations basées sur de solides liens culturels et humains, que nous devons approfondir pour favoriser notre connaissance mutuelle et tout ce qui nous unit comme peuples voisins, frères et amis ».

Une distinction similaire a été remise à José Manuel Roldan, vice-président jusqu’en 2020 de l’Université EuroMed de Fès. Le diplomate espagnol a à cet égard affirmé que les Professeurs Bousmina et Roldan ont réussi à convertir l’Université EuroMed « en véritable modèle de coopération universitaire entre le Maroc et l’Espagne, mais aussi en exemple du potentiel de la coopération entre le Maroc et l’UE dans le grand Espace Euro-méditerranéen ».

Grâce à leur intelligence et sagesse, ces deux personnalités académiques de renommée « ont conduit cette Université à figurer parmi les 10 meilleures de l’Afrique et la deuxième au Maroc », a-t-il dit, rappelant que cette université « abrite la première École d’ingénieurs d’Intelligence Artificielle dans l’Espace Euro-Africain, la première plateforme digitale universitaire, ainsi que la plus grande plateforme d’impression 3D ».

Pour sa part, Pr Bousmina a indiqué que le Maroc et l’Espagne partagent les mêmes valeurs de démocratie, de vivre-ensemble, d’altérité et de bon voisinage et travaillent de concert et en bonne intelligence sur des sujets aussi importants que l’immigration, la sécurité, le fanatisme, la radicalisation et la lutte contre le couple perfide séparatisme-terrorisme en plus des changements climatiques.

Le Maroc et l’Espagne « ont écrit ensemble une grande partie de leur histoire et continuent d’écrire les chapitres de notre présent et de notre futur commun pour créer une zone de paix et de prospérité partagée en Méditerranée », a-t-il estimé.

A noter que Pr Bousmina, né en 1961 à Nador, est polyglotte en plusieurs langues européennes. Après avoir décroché des formations universitaires en physique-chimie et en ingénierie à l’École des Hauts polymères (EHP), il devient chercheur aux États-Unis, Professeur à l’École Polytechnique de Montréal et plus tard à l’Université Laval- de Québec.

En 2020 il a été classé par l’université américaine de Stanford parmi les chercheurs d’élite au niveau mondial et le Marocain le plus influent dans la recherche scientifique au niveau mondial.

Le président de l’UEMF décoré par l’Espagne Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page