Ligue des nations: l’Allemagne corrige l’Italie

Après trois nuls en Ligue des nations, l’Allemagne a dominé l’Italie sur le score de 5 buts à 2 mardi à Mönchengladbach, avec un doublé de Timo Werner.

Cette défaite des Azzurri n’est pourtant pas une grosse surprise. Elle s’inscrit dans le processus de reconstruction de l’équipe par Alberto Mancini, après le choc de l’élimination du Mondial au Qatar, en barrage contre la Macédoine du Nord.

Mancini a fait débuter au total douze joueurs sous le maillot des Azzurri, dont trois mardi contre l’Allemagne.

Ce succès de prestige va en revanche donner de l’air à son homologue allemand Hansi Flick et à ses hommes, qui n’avaient pas montré grand-chose lors de leurs trois premiers matches de la compétition (1-1 à chaque fois contre l’Italie, l’Angleterre et la Hongrie).

La Mannschaft a pris le contrôle du match dès le début et en ne concédant quasiment aucune occasion. Joshua Kimmich a concrétisé cette domination dès la 10e minute pour ouvrir le score (1-0).

Ilkay Gündogan, sur pénalty, a doublé la mise avant la pause, après une « poussette » d’Alessandro Bastoni sur Hofmann dans la surface (2-0, 45e+3).

Thomas Müller a marqué le troisième but allemand d’une superbe reprise sans contrôle de 15 m, sur un ballon mal repoussé par la défense de la Nazionale (3-0, 51e).

Timo Werner a creusé l’écart en reprenant du bout du pied dans les six mètres un centre de Gnabry (4-0, 68e), et en récidivant du point de pénalty une minute plus tard (5-0, 69e).

Wilfried Gnonto, la pépite de 18 ans dénichée au FC Zurich par Mancini, a sauvé l’honneur en fin de match en reprenant un ballon repoussé dans ses pieds par Manuel Neuer (5-1, 78e), et Alessandro Bastoni a repris victorieusement un corner de la tête dans le temps additionnel, pour adoucir la note (5-2, 90e+3

Ligue des nations: l’Allemagne corrige l’Italie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page