Nador West Med/Aéroport de Rabat-Salé : La BAD accorde un financement additionnels de 91 M€

Deux accords de prêt d’un total de 91 millions d’euros (M€) ont été signés lundi à Rabat entre le Groupe de Banque africaine de développement (BAD) et le ministère de l’Economie et des Finances. Ce prêt est destiné à compléter le financement des projets d’extension et de modernisation de l’aéroport de Rabat-Salé et de construction du port Nador West Med (NWM).

Dans un communiqué, la BAD indique que la cérémonie de signature a réuni la ministre de l’Economie et des Finances, Nadia Fettah Alaoui, la vice-présidente de la BAD en charge du Développement régional, de l’Intégration régionale et de la Prestation de services, Yacine Fal, le responsable-pays de la Banque pour le Maroc, Achraf Hassan Tarsim, la directrice générale de l’Office national marocain des aéroports (ONDA), Habiba Laklalech, ainsi que le directeur général de Nador West Med, Mohamed Jamal Benjelloune.

Citée par la BAD, la vice-présidente de la BAD en charge du Développement régional, de l’Intégration régionale et de la Prestation de services, Yacine Fal, a souligné que « ces deux opérations partagent les mêmes mots d’ordre à savoir l’attractivité, la compétitivité et l’intégration » relevant qu’elles « viennent consacrer la vision stratégique du Roi Mohammed VI qui consiste à faire du Maroc un véritable hub régional attractif qui crée de la valeur et de l’emploi ».

Ainsi, le premier accord de prêt, de plus de 34 millions d’euros, vient compléter une enveloppe de 75 millions d’euros déjà mobilisée en 2018 pour le projet d’extension et de modernisation de l’aéroport de Rabat-Salé, avec comme objectif de renforcer la compétitivité et l’attractivité de la zone économique Rabat-Salé.

Selon la même source, le but est de répondre à la hausse du trafic aérien dans une zone en plein essor économique autour de la capitale, et de satisfaire les besoins logistiques croissants des opérateurs économiques du pays. Les capacités en fret et passagers devraient ainsi être quadruplées, alors que de nouvelles lignes vont également être ouvertes à partir de Rabat-Salé, pour compléter l’offre de l’aéroport de Casablanca.

Le second accord, qui porte sur un financement additionnel de 57 millions d’euros voués à la construction de Nador West Med, complète une première enveloppe de près de 113 millions d’euros octroyée en 2015.

D’après la BAD, l’objectif est de construire deux terminaux à conteneurs équivalents vingt pieds, d’un poste de chargement vrac spécialisé de quatre millions de tonnes, d’un terminal de marchandises et d’un terminal de produits liquides aux capacités respectives de 33 millions et 14 millions de tonnes.

Pour ce qui est de Nador West Med (NWM), il sera adossé à un pôle commercial, industriel, logistique et tertiaire situé dans une zone économique intégrée qui offre de nouvelles opportunités d’emploi précises la BAD.

La BAD a engagé, au fil d’un demi-siècle de partenariat avec le Maroc, plus de 12 milliards de dollars dans le pays, précise-t-elle dans son communiqué, ajoutant que ces financements couvrent les secteurs de la santé, de l’agriculture, de l’énergie, de l’eau, des transports, du développement humain et du secteur financier.

Nador West Med/Aéroport de Rabat-Salé : La BAD accorde un financement additionnels de 91 M€ Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page