Droits de l’Homme: Critiquée, Michelle Bachelet renonce à briguer un nouveau mandat

La Haute-Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, Michelle Bachelet, critiquée récemment pour son indulgence envers la Chine, a annoncé lundi à Genève qu’elle ne se présenterait pas pour un second mandat. Des ONG avaient réclamé sa démission.

« Alors que mon mandat de Haute-Commissaire arrive à son terme, cette 50e session du Conseil sera la dernière à laquelle je m’exprimerai », a dit l’ancienne présidente du Chili, devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies.

A 70 ans, la haute responsable onusienne pouvait toujours continuer sa mission, mais ces derniers jours ont été marqués par de fortes critiques notamment en provenance des Etats-Unis.

Début juin, des associations de défense des droits des minorités ouïghours, tibétaines ou encore des citoyens de Hong Kong ont réclamé sa « démission immédiate » après une visite en Chine, pays accusé de détenir des milliers de chinois issus d’une minorité musulmane et de leur imposer du travail forcé.

La Haute-commissaire a notamment « lamentablement échoué à mettre le gouvernement chinois face à ses responsabilités » pour la « litanie de violations systématiques des droits de l’homme » commise par la Chine, ont reproché les ONG dont fait partie Amnesty International et Human Rights Watch (HRW).

Selon des associations, la Chine détiendrait au moins un million de Ouïghours et de membres d’autres minorités turcophones, principalement musulmanes, dans des camps dans la région du Xinjiang. Les Etats-Unis y dénoncent même un « génocide ».

Mais la Chine dément ces accusations en estimant qu’il s’agit de centres de formation professionnelle visant à « rééduquer » ces personnes pour les éloigner du terrorisme. Mais plusieurs femmes et hommes Ouigours affirment être détenus contre leur gré et se subir des stérilisations forcés à cause de leur religion.

Droits de l’Homme: Critiquée, Michelle Bachelet renonce à briguer un nouveau mandat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page