Maroc-Espagne: Les ministres espagnols défendent la relation avec Rabat

Les officiels espagnols ont réagi lundi à un article d’El Pais qui accuse le Maroc d’avoir utilisé la crise des migrants de 2021 pour obtenir une position claire de l’Espagne au sujet du Sahara. Les ministres de l’Intérieur, Fernando Grande Marlaska, de la Défense, Margarita Robles, de la Présidence, des Relations avec la justice, Félix Bolaños ont tous défendu les relations avec le Maroc.

« Ne spéculons pas. J’ai toujours dit que la spéculation était absolument inappropriée », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Grande Marlaska en soulignant que la relation avec le Maroc est fiable et coopérative.

Le ministre réagissait à un article publié sur El Pais qui supposerait que la crise migratoire de mai 2021 sur l’enclave de Sebta faisait partie d’une stratégie de « pression » du Maroc pour faire bouger la position de l’Espagne sur le dossier du Sahara. Le média espagnol cite deux rapports des services de renseignements espagnols, le CNI.

« Tous les rapports publiés par le Centre national de renseignement sont secrets par la loi et je ne peux donc faire aucun commentaire à ce sujet », a déclaré de son côté Félix Bolaños interrogé à ce sujet.

Le ministre a préféré célébrer la « nouvelle étape » qui s’est désormais ouverte dans les relations bilatérales avec le Maroc et la collaboration « en matière migratoire, contre le terrorisme, en matière commerciale, économique et culturelle », ainsi que « l’ouverture des points de passage frontaliers à Ceuta et Melilla ».

Le ministre espagnol qui a souligné l’excellence des relations entre les deux pays qui viennent de clore un épisode de froid diplomatique, a considéré que tous ces indicateurs au verts sont « très important et très positifs pour l’Espagne et aussi pour le Maroc »,

Pour sa part, le ministre de l’Intérieur, Fernando Grande-Marlaska, a balayé de la main toute critique visant le Maroc en demandant de ne pas faire de spéculations « inappropriées » et en insistant que les relations avec le Maroc en sont d’une « loyauté, fiabilité et fraternité très importantes »

Le ministre a qualifié le Maroc de « partenaire stratégique » et d’ »absolument loyal », et a assuré que les relations entre les deux pays « se sont maintenues, se maintiennent et se maintiendront ».

Et la ministre de la Défense, Margarita Robles, a également réagi à cette actualité lundi en soulignant que les relations avec le Maroc « ont pris une tournure importante », en signifiant que pour l’Espagne, avoir des relations excellentes avec le Maroc est une priorité.

Elle a expliqué que l’Espagne « parie toujours sur les voies de l’entente, sur les voies du dialogue, car les menaces que nous avons dans la zone sud sont très importantes », en citant le djihadisme grandissant au Sahel, dans une interview sur Telecinco, recueillie par Servimedia.

« L’Espagne est un pays qui, en raison de sa position géographique, doit avoir de bonnes relations avec tous ses voisins, bien sûr avec le Maroc », a-t-elle déclaré, en citant la France, l’Algérie et le Portugal aussi.

Et la ministre d’ajouter: « L’Espagne aspire, à avoir un leadership dans les affaires internationales et bien plus encore dans un contexte tel que celui que nous vivons depuis la guerre en Ukraine ». Par conséquent, « ce qui est exigé de tout pays, et dans ce cas de l’Espagne, ce sont les meilleures relations possibles avec les voisins ».

Elle a estimé qu’il était important que « les pays du sud, les pays du bassin méditerranéen, aient les meilleures relations entre eux », en raison de l’expansion du terrorisme djihadiste et de l’immigration clandestine ».

Maroc-Espagne: Les ministres espagnols défendent la relation avec Rabat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page