Prix des manuels scolaires: Benmoussa veut préserver la priorité nationale dans le domaine de l’édition

Le ministre de l’Éducation nationale, du Préscolaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a appelé, lundi à Rabat, à préserver la priorité nationale dans le domaine de l’édition des manuels scolaires, mise en oeuvre lors de la pandémie de Covid-19, et ce dans le sillage des revendications des éditeurs nationaux visant la révision des tarifs du manuel scolaire.

Invité du Forum de la MAP qui s’est tenu sous le thème « Quelle feuille de route pour une école publique de qualité ? », Chakib Benmoussa a insisté sur l’importance de déployer des efforts pour réduire les marges de bénéfices et le coût de production, ajoutant que les imprimeurs doivent fournir un effort pour que les coûts de production soient maintenus aux niveaux en vigueur à l’échelle internationale et pour que les éditeurs n’assument pas la hausse de ces coûts.

Soulignant la nécessité d’accompagner ces efforts de la part de l’Etat, le ministre a fait savoir que le gouvernement examine la demande des éditeurs nationaux dans ce sens, tout en tenant compte de l’augmentation des prix du papier dans le marché mondial.

A cet égard, Chakib Benmoussa a souligné la nécessité de trouver des réponses aux questions liées à la révision des prix des manuels scolaires, et ce afin de garantir leur disponibilité lors de la prochaine rentrée scolaire, rappelant que 70% des manuels du niveau primaire sont financés par l’Etat dans le cadre de l’initiative « Un million de cartables. »

Il a, par ailleurs, insisté sur l’impératif de poursuivre ces efforts afin de protéger les catégories les plus précaires des répercussions des changements liés au marché mondial.

Prix des manuels scolaires: Benmoussa veut préserver la priorité nationale dans le domaine de l’édition Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page