Management Public : Le Maroc a fait des pas de géant 

Le Maroc, sous la conduite du Roi Mohammed VI, a parcouru d’importants stades en matière de changement et de modernisation du style de management de l’écosystème public. C’estle constat livré, ce début de semaine, par. Mohammed Rhachi à l’ouverture des travaux du 11e colloque international sur le management public.

En présence d’un réseau international de près de 150 chercheurs et praticiens en management public venant de différents pays (Maroc, France, Canada, Suisse, Cameroun, Sénégal…), le Président de l’Université Mohammed V de Rabat (UM5), a indiqué à cette occasion que ce changement « se passe à travers plusieurs chantiers de réforme et de réhabilitation visant à avoir un style de management moderne, résiliant et évolutif, capable de vaincre les enjeux de développement et permettre aux citoyens de jouir de leurs droits et de remplir leurs engagements dignement et décemment ».

Dans son allocution, le président de l’UM5 de Rabat a également précisé que la problématique retenue pour cette édition placée sous le signe« Visions et valeurs du management public dans un contexte de crise(s) » revêt une importance capitale dans le sens où la réussite de toute action de développement est, principalement, tributaire de la performance de l’action publique.

S’exprimant à cette occasion, Omar Hniche, Président du Centre Interdisciplinaire de Recherche en Performance et Compétitivité (CIRPEC) a souligné que « cette 11e édition se tiendra pour la première fois en dehors du territoire français » ajoutant que « le choix de l’UM5 pour abriter cet important évènement consacre le positionnement international et l’excellence scientifique de l’université ainsi que son engagement pour le développement et la modernisation de l’action publique.

Omar Hniche a également expliqué que le CIRPEC est un centre relavant de l’UM5 et domicilié à la FSJES-Souissi. Il regroupe plus de 100 enseignants chercheurs permanents et plusieurs membres experts et chercheurs associés nationaux et internationaux. Il fédère trois structures de recherches couvrant 3 champs disciplinaires majeurs en rapport avec la performance et la compétitivité.

Cette 11e édition a été organisée par l’UM5 à travers son Centre Interdisciplinaire de Recherche en Performance et Compétitivité et en partenariat avec l’Association Internationale de Recherche en Management Public (AIRMAP) et le Laboratoire de Recherche en Management de l’Université Paris Saclay (LAREQUOI), les 2 et 3 juin à la Faculté des Sciences Juridiques, Economiques et Sociales- Souissi.

Au programme de ce colloque, des communications scientifiques sur des sujets d’actualité du management public et de l’organisation de l’action publique. Deux tables rondes sur « le Nouveau Modèle de Développement du Maroc comme nouveau paradigme pour l’action publique », et sur « les spécificités et les évolutions du management public africain dans le contexte de crises » seront tenues.

Le colloque verra aussi l’attribution du Prix de la meilleure thèse en management public pour l’année 2021, ainsi que les Prix de la meilleure communication « Jeune chercheur » et de la meilleure communication en management de la santé et du social.

Management Public : Le Maroc a fait des pas de géant  Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page