Espagne-Maroc: Plainte contre la ferme piscicole au large des Iles Zaffarines

La ferme piscicole au large des eaux marocaines près des Iles Zaffarines, a fait l’objet d’une plainte déposée par le Parti populaire (PP) espagnol. Elle a été actée par un ancien chef militaire.

Dans sa plainte, le député espagnol, Fernando Gutiérrez Díaz de Otazu, un ancien général de division qui était chef militaire de la région de Melilla (2014-2018), indique que la ferme piscicole se trouve dans « des eaux qui sont sous juridiction espagnole ».

Il indique en outre qu’il « n’y a pas de licence, de concession ou d’autorisation administrative d’aucune autorité ou administration publique espagnole » pour ce projet, et qu’il devrait y en avoir une.

Selon lui, les Iles Chafarinas «font partie du domaine public, soumises à la tutelle du ministère de la Défense qui, par l’intermédiaire du commandement général de Melilla, maintient une garnison permanente sur ce territoire».

L’ancien militaire a fait de ce projet une obsession personnelle, puisqu’il a adressé des questions et des courriers à plusieurs reprises au ministère espagnol des Affaires Etrangères, il avait demandé l’ouverture d’une enquête et a demandé que la ferme soit démolie, avant de saisir la justice.

Dans son argumentaire, pourtant, c’est en usant de la menace pour l’écosystème marin qu’il a tenté de faire rallier à sa cause. Il a expliqué que les fermes piscicoles « déstabilisent l’écosystème et contrevient aux réglementations environnementales espagnoles et européennes ».

Pour rappel, le gouvernement espagnol aussi s’est dressé contre ce projet au large des îles Zaffarine occupées par l’Espagne, pendant la crise diplomatique avec le Maroc pour tenter de faire pression contre le royaume.

Le gouvernement espagnol avait adressé un message officiel à l’ambassade du Maroc à Madrid pour dénoncer l’installation de cette ferme dans ce qu’il a appelé « les eaux territoriales espagnoles », et « sans les permis nécessaires pour cette activité ».

Le gouvernement ibérique avait également annoncé avoir lancé une procédure pour sanctionner l’entreprise espagnole qui a installé les cages de cette ferme dont le propriétaire est marocain.

Espagne-Maroc: Plainte contre la ferme piscicole au large des Iles Zaffarines Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page