Révélations 2022 : La 1ère participation du Maroc présentée par Yasmina Rhoulami, Commissaire de Révélations Maroc

Pour la première fois, le Maroc participe officiellement à Révélations, la Biennale internationale des Métiers d’Art et Création de Paris. Organisée du 8 au 12 juin prochain au Grand Palais Éphémère, cette 5e édition de Révélations met à l’honneur le continent africain et dévoilera les oeuvres de 305 exposants d’excellence venus des quatre coins du monde dont le Maroc, qui révélera le savoir-faire et la créativité de 8 créateurs d’art d’exception. 

Ce n’est pas la première fois que des marques marocaines participent à la Biennale internationale des Métiers d’Art et Création Révélations. En 2019, deux maisons marocaines (Maison Meftah et Jamil Bennani) avaient été choisies, hors sélection officielle, par le comité artistique des ateliers d’art de France qui chapeaute la Biennale.

« Nous sommes particulièrement fiers de voir le talent et l’excellence de maîtres-artisans marocains rayonner à Révélations, épicentre mondial des métiers d’art. Ils sont les ambassadeurs et les fers de lance d’un patrimoine immatériel, d’une richesse et d’une diversité exceptionnelle, présentant en outre un très haut potentiel de croissance, au regard de la demande internationale pour les produits de luxe faits main. Ce patrimoine est d’autant plus précieux et stratégique pour nous qu’il pourvoit à des millions d’emplois », souligne Fatim-Zahra Ammor, ministre du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire.

Grâce au soutien et à l’implication du ministère du Tourisme, de l’Artisanat et de l’Économie Sociale et Solidaire ainsi que de la Maison de l’Artisan, les milliers de visiteurs attendus vont découvrir dans le prestigieux Grand Palais Éphémère sur le Champ de Mars à Paris des pièces des plus spectaculaires, sélectionnées par des commissaires d’expositions des cinq continents, notamment celles de 5 créateurs d’art marocains.

Il s’agit de Soumiya Jalal et ses précieux tissages intitulés Lumière, pièces uniques patiemment réalisées à la main, Ghizlane Sahli et son impressionnante sculpture La Mer(e), Origine du Monde évoquant la régénérescence avec ses éléments recyclés entièrement enveloppés de pure soie, Younès Serghini et sa collection Terre, hommage contemporain à cette pratique millénaire qu’est la céramique, Hamza Kadiri dont l’élégante commode B02 en ébène royal du Laos souligne tout le savoir-faire et la puissance créatrice marocaine, et enfin le duo plein de promesses, Kenza Ben Cherif et Salima Chaoui, avec sa table Kahina, fusion entre la délicatesse du henné et la brutalité du ciment et de l’acier.

« Cette première participation officielle du Maroc a valeur de message à nous tous, Marocaines et marocains, de dire qu’un grain de sable peut se transformer en perle. Et bien ce grain de sable c’est chacun d’entre nous. C’est vraiment le message qu’on veut transmettre. On est tous des artisans de lumière, c’est comme ça qu’on a surnommé les 8 créateurs pour l’exposition« , nous confie Yasmina Rhoulami, Commissaire de l’exposition Révélations Maroc.

D’autres éblouissements attendent les visiteurs dans le stand Maroc. Une œuvre « révélation » magnifie l’esprit d’innovation et le savoir-faire de Maison Meftah qui a mené l’art ancestral de la dinanderie vers des sommets de finesse encore inexplorés. Tout à côté, les œuvres du maître-ébéniste Jamil Bennani happent le regard et touchent le cœur. Aux confins des équilibres graphiques, ses sculptures chargées d’émotion chantent la nature et, plus particulièrement, celle de l’Afrique. Quant aux puissants tapis de Soufiane Zarib, ils imposent leur présence pour mieux nous raconter les histoires d’un continent qui n’a jamais cessé d’inspirer le monde.

L’idée derrière cette première participation officielle du Maroc, c’est d’insuffler une nouvelle dynamique autour de ses métiers d’art, en faire une locomotive pour le secteur de l’artisanat et le hisser vers le haut, précise Yasmina Rhoulami au micro de Hespress Fr.

La participation du Maroc à Révélations, considérée comme la Mecque des métiers d’art, où tous les professionnels, les acheteurs, les collectionneurs, les maisons de luxe, les grands décorateurs et architecte se croisent, a comme but de valoriser d’abord l’image du Royaume et apporter un nouveau regard sur notre pays, nous dit la Commissaire.

« Nos artisans et créateurs marocains sont absolument capables de faire des choses de très grande qualité qui répondent aux critères du marché. Ils sont capables de montrer qu’on peut transformer l’essai, c’est à dire, être en mesure de produire et de livrer dans les conditions et les critères requis à l’international« , soutient Yasmina Rhoulami.

Cette participation du Maroc à Révélations 2022, a également pour but de remotiver les artisans, de les accompagner et de leur montrer qu’on peut transformer l’essai et que le secret c’est la créativité, les co-créations, de monter en gamme, de s’adapter et surtout, créer des séries limitées et des collections qui sont en perpétuelle évolution, affirme notre interlocutrice.

Ainsi, la sélection des artistes marocains a été faite via un appel à manifestation d’intérêt lancé par la Maison de l’Artisan qui porte ce projet sous la tutelle du ministère du Tourisme et de l’Artisanat et qui va en droite ligne avec les orientations royales pour promouvoir le nouveau modèle de développement (NMD) ainsi que la collaboration culturelle internationale et la promotion de l’emploi.

« Lors de la sélection, il fallait répondre à des critères très spécifiques. Pour le comité de sélection, ce n’est ni de l’artisanat pur ni du design. C’est vraiment les métiers d’art, l’intelligence de la main, le fait de pouvoir transformer la matière en maîtrisant le processus et en étant créatif. Et ces critères vont en droite ligne avec les métiers prioritaires du Maroc qui sont susceptibles de transformer l’essai aujourd’hui et aller sur le marché (go to market), à savoir la céramique, le tissage, le tapis et le bois. « , nous explique la Commissaire de Révélations Maroc.

Il y a cinq ans de cela, Yasmina Rhoulami a nourri cette envie d’accompagner les artisans purs et les créateurs d’art.

« Mon objective est d’arriver à intégrer dans ces ateliers de ces 8 créateurs, des jeunes apprentis, des contrats l’alternance, des jeunes qui vont pouvoir transformer l’essai de ces maisons par la digitalisation, la valorisation, la commercialisation, par l’optimisation des processus de production. Si on arrive à le faire, si on arrive à intégrer 5 personnes sur 8 ateliers, si on a 40 ou 50 jeunes qui sont intégrés, c’est formidable. D’ailleurs, le volet formation s’inscrit en droite ligne aussi avec les orientations de la Maison de l’Artisan« , nous confie Yasmina.

L’un des objectifs de cette participation marocaine à la Biennale Révélations 2022,  » c’est aussi donner envie aux jeunes de croire à nouveau à leur passion et à ces métiers qui étaient auparavant des métiers de notables, que l’artisanat d’art ça paye, que ces métiers-là payent. Et puis ça donne la possibilité aux jeunes de croire à ces filières de formation, et aussi aux décideurs d’initier des programmes de formation dans ce sens, tout en préservant le patrimoine marocain et africain « , conclut la Commissaire.

Révélations 2022 : La 1ère participation du Maroc présentée par Yasmina Rhoulami, Commissaire de Révélations Maroc Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page