Le sud du Maroc a vocation à booster le développement économique de l’Afrique

Le sud marocain va se développer grâce à ses « mégaprojets » qui en feront une destination stratégique pour l’Europe et l’Afrique et va « booster le développement commercial de l’Afrique ». 

Un média espagnol s’est intéressé de près à cette vocation, et relève que les deux grands projets qui changeront beaucoup de choses pour les villes du sud en leur donnant une dimension africaine sont port atlantique de Dakhla et l’autoroute Tiznit-Dakhla.

Citant plusieurs sources, Atalayar rappelle notamment les propos de Mancor Ndiaye, ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, qui a assuré que ces nouvelles infrastructures aideront le Royaume du Maroc à s’ouvrir à l’Afrique subsaharienne et favoriseront le « développement du commerce intra-africain et régional ».

Ces deux grands projets dont le port de Dakhla qui sera un hub logistique majeur fait partie, seront un moteur pour le développement commercial de tout le continent africain, a-t-il insisté lors d’une conférence intitulée « Dakhla comme centre africain ».

Le port de Dakhla qui sera un trait d’union entre les continents européen et africain, « reflète la vision d’avenir du Maroc pour diversifier les activités économiques dans la région » indique la publication ibérique.

Selon les prévisions, il sera l’un des plus avancés technologiquement et aura un trafic pouvant atteindre 2,2 millions de tonnes de produits vendus au cours de sa seule première année d’exploitation.

L’ex chef de la diplomatie sénégalais a ajouté par ailleurs que les régions du sud du Maroc, connaissent des niveaux historiques de croissance économique en termes de secteurs industriels et financiers, et que grâce à la mise en place progressive de divers projets dans la région, le sud marocain se rapproche de son objectif de devenir un pôle industriel, logistique et touristique.

Entre 2014 et 2019, l’économie de la région marocaine de Dakhla-Oued Eddahab a augmenté jusqu’à 11,9%, a indiqué le chef de division de l’information à la Direction des Etudes et des Prévisions Financières (DEPF), relevant du ministère de l’Economie et des finances, Ibrahim El Hasnaoui.

Cette augmentation revient au plan de développement des régions du sud, lancé en 2014, et il s’agit de la meilleure performance régionale, a-t-il ajouté.

D’ailleurs selon les chiffres officiels, c’est la région de Dakhla-Oued Eddahab qui dispose du plus important produit intérieur brut par habitant par rapport aux autres régions du Maroc, notamment grâce au secteur de la pêche et des services.

La région de « Dakhla, située sur la côte atlantique du Maroc, est une zone à haute valeur stratégique particulièrement attractive pour les investisseurs cherchant à s’implanter en Afrique et à importer sur les marchés européens », a indiqué le média espagnol.

Pour conclure: « Le nouveau port qui sera construit dans la région vise à stimuler la capacité industrielle de la région alors que davantage d’entreprises s’installent dans le centre logistique à côté du port, ce qui stimulera la croissance économique de la région ».

Le sud du Maroc a vocation à booster le développement économique de l’Afrique Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page