Sebta et Melilla: L’ouverture de douanes possible mais compliquée, selon le chef des douanes marocaines

L’ouverture de douanes à Sebta et Melilla sont tout à fait possibles selon le chef des douanes marocaines, Nabil Lakhdar. Même elles sont difficiles à mettre en place à cause de la situation géographique des deux points de passage frontaliers.

Le sujet reste très sensible entre les communautés des deux pays, qui y voient un frein à leur commerce au noir. Avec l’installation de douanes commerciales au niveau des deux enclaves, l’Espagne et le Maroc pourront profiter de recettes supplémentaires lors du transit de marchandises.

Jusqu’ici, seul un bureau de douanes était installé au niveau de Melilla, avant d’être fermé en 2018. Mais lors de la nouvelle feuille de route signée par Madrid et Rabat, une série de mesures ont été prises parmi lesquelles figurent l’ouverture de bureaux de douanes commerciales aussi bien pour Melilla que pour Sebta.

Dans une déclaration faite à Efe, le directeur général des douanes du Maroc, Nabil Lakhdar, a souligné aujourd’hui qu’il serait possible d’établir une infrastructure douanière avec les deux enclaves après certaines modifications nécessaires.

Le chef de la douane faisait une mise au point à l’agence espagnole après des propos contradictoire qu’il avait tenu dans un média marocain. Il avait déclaré que les conditions géographiques des deux passages transfrontaliers ne permettaient pas d’ouvrir ces douanes. Mais selon ses déclarations à Efe, ces propos étaient « erronés » et auraient été « sortis de leur contexte ».

Ainsi, il affirme que le dossier des douanes est une affaire politique entre les deux gouvernements respectifs qui se décide au niveau des ministères de l’Intérieur et que « l’administration des douanes exécutera toutes les décisions prises par les autorités politiques ».

« Lorsque les deux ministères s’accordent sur des aspects liés à Sebta et Melilla, nous les appliquons », a-t-il affirmé, réitérant que son administration « ne prend pas de décision politique ».

Cependant, il a souligné à ses homologues espagnols les difficultés géographiques présentées par la structure actuelle des deux points de passage en vue du passage des camions et des remorques sans perturber le transit des passagers, a-t-il expliqué.

Mais que lorsque la « décision politique est faite, nous allons l’appliquer » en apportant les modifications nécessaires a-t-il tenu à souligner.

Sebta et Melilla: L’ouverture de douanes possible mais compliquée, selon le chef des douanes marocaines Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page