Hausse des prix : Après l’eau, c’est au tour du lait

Après l’augmentation des prix opérés par les acteurs des bouteilles d’eau sur certaines de leur gamme, c’est au tour des sociétés de lait de suivre le pas. En effet, le lait UHT de Jaouda, Groupe Copag, a opéré une augmentation sur les prix de son lait UHT allant de 90 centimes à 1,60 DH le litre, et ce, à compter du mercredi 1er juin. 

Dans une note interne destinée aux directeurs commerciaux et gérants des agences, la Direction commerciale de Jaouda-Copag Laiterie, a informés les responsables qu’il a été décidé de changer les prix de lait UHT, et cela, à partir du 1er juin 2022, priant ainsi les responsables commerciaux ainsi que leurs équipes de ventes de tout mettre en œuvre pour la réussite de cette opération de hausse.

Ainsi, il est indiqué dans la note dont Hespress Fr détient copie, que le prix du lait UHT entier 1 litre est passé de 8,40 dh à 9,30 dh (+ 90 centimes), tandis que le lait UHT demi-écrémé 1 L est passé de 8,90 à 10,50 (+ 1,60 DH), de même que le lait UHT Linéa 0 %.

Quant au lait UHT entier 1/2 L, il a connu une hausse de 50 centimes, passant de 4,60 dh à 5,10 dh, alors que le lait demi-écrémé 1/2 litre a subi une hausse de 30 centimes seulement, passant de 5,20 dh à 5,50 dh. Le lait de croissance de Jaouda 500 Ml a connu de son côté une hausse de 50 centimes, passant de 6 dh à 6,50 dh.

Cette hausse des prix intervient dans un contexte mondial marquer par la hausse générale des prix du transport et des matières.

Lors de la hausse des prix des bouteilles d’eau au Maroc, opérée le 26 mai dernier, les groupes concernés, notamment Ain Saiss, a confié à Hespress Fr que depuis 2021, le coût du plastique, qui constitue la principale matière première de leur industrie, a augmenté de +65 à 70 %.

De plus, l’envolée mondiale des cours du pétrole, et donc du gasoil, a fait flamber le coût du transport chez l’ensemble des fournisseurs, impactant le coût d’approvisionnement, sans parler de l’explosion du coût de distribution de la marchandise à travers le royaume.

Plusieurs facteurs qui font qu’aujourd’hui, les sociétés et entreprises de manière générale, augmentent les prix de leurs produits et services, alors que les salaires des citoyens ne bougent pas. Ces derniers ont largement été impactés ces deux dernières années par la pandémie qui a causé l’arrêt de travail de milliers de personnes en plus de la flambée des prix de plusieurs produits de première nécessité.

Une situation accentuée par la guerre en Ukraine et qui n’est pas sur le point de prendre fin à en croire les analystes et observateurs qui estiment que le gouvernement doit fournir plus de solutions pour limiter les dégâts et régler les nombreux problèmes sociaux causés par la crise.

Hausse des prix : Après l’eau, c’est au tour du lait Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page