Livres scolaires : Aucune augmentation n’a encore été officiellement décidée

L’augmentation des prix des livres scolaires au titre de la rentrée 2022/23 continue de faire débat. Revendiquée par les éditeurs, elle est encore à l’examen au niveau du gouvernement.

Interrogé à ce propos lors du point de presse consécutif au conseil de gouvernement, tenu jeudi, le porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a confirmé que l’Exécutif a reçu une demande dans ce sens, qu’il s’attèle à examiner, en prenant en compte tous les facteurs marquant la conjoncture actuelle, notamment la flambée des prix des intrants et matières premières, qui impacte le coût de revient des livres.

« Le gouvernement a reçu une demande de la part des éditeurs pour l’augmentation des prix des livres scolaires, suite à la hausse des prix des matières premières », qui se répercute sur les coûts de production du livre, et « prendra les mesures nécessaires », a expliqué le ministre à ce propos.

A noter que les prix des livres scolaires sont fixés par l’Etat et toute révision ou modification doit passer par la case Exécutif.

Les éditeurs des livres scolaires rappellent justement que ces prix sont figés, pour la plupart, depuis deux décennies, et ne suivent plus depuis longtemps, le cours ascendant des coûts du papier et des différents intrants intervenant dans la production.

Livres scolaires : Aucune augmentation n’a encore été officiellement décidée Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page