Le Maroc enregistre 1 premier cas de Monkeypox

Le Maroc a enregistré un premier cas positif au Monkeypox, la variole du singe, a indiqué jeudi, le ministère de la santé dans un communiqué. Le cas a été importé d’un pays européen, précisent les autorités sanitaires.

« Dans le cadre du dispositif national de vigilance et de surveillance épidémiologique, et en application de sa politique de communication, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale annonce à la connaissance de l’opinion publique que, le jeudi 2 juin 2022, le premier cas confirmé de Monkeypox a été enregistré », a indiqué le ministère dans un communiqué.

La même source précise qu’il s’agit d’un cas en provenance d’un des pays européens qui était suivi dans le cadre du protocole établi depuis le lancement de l’alerte sanitaire mondiale.

Le ministère explique que l’état de santé du patient est « stable et n’est pas préoccupant » et qu’il reçoit actuellement des soins de santé et « est pris en charge conformément aux procédures sanitaires approuvées ».

Les cas contact de cette personne sont sous surveillance afin d’éviter la propagation du virus et de tomber dans le scénario d’un épidémie. Le ministère explique que ces personnes ne présentent « aucun symptôme » pour le moment et que des mesures seront prises conformément aux normes nationales et internationales de sécurité sanitaire.

Par ailleurs, le Maroc a notifié l’Organisation mondiale de la santé et les responsables du Règlement sanitaire international du pays d’origine des résultats d’analyses et de la présence de ce cas au Royaume.

« Le ministère de la Santé et de la Protection sociale continuera à communiquer avec l’opinion publique nationale, et à l’informer de toutes les évolutions, comme il le fait depuis le début de cette alerte sanitaire mondiale », ajoute le communiqué.

Le Maroc enregistre 1 premier cas de Monkeypox Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page