Des écoliers dessinent les jardins patrimoniaux de Rabat pour défendre le climat

La Fondation pour la Sauvegarde du Patrimoine Culturel de Rabat, présidée par Lalla Hasnaa a organisé, mardi, la cérémonie de remise des prix du programme « je dessine mon patrimoine » à 60 enfants représentant 20 écoles primaires de l’académie de Rabat-Salé-Kénitra. 

Initié en partenariat avec le ministère de l’Éducation Nationale, du Préscolaire et des Sports et le Comité Marocain du Conseil International des Monuments et des Sites (ICOMOS – Maroc), le programme « Je dessine mon patrimoine » est déployé dans le sillage de la célébration de la Journée internationale des Monuments et Sites, avec pour objectif de sensibiliser les enfants au patrimoine culturel paysager de Rabat à travers la recherche et la création plastique et artistique.

Ainsi, 600 écoliers de 20 écoles ont été amenés à contempler la manifestation de la conscience responsable envers l’environnement dans le patrimoine culturel de Rabat, en découvrant les jardins historiques dans la ville et le respect de l’environnement dans le bâti ancien (Jardins d’intérieurs dans les maisons traditionnelles).

Les enfants ont d’abord mené, entre mars et avril, des travaux de recherche en classe sur le patrimoine culturel de Rabat suivis de visites guidées aux jardins historiques de la ville sous la conduite de conservateurs de sites et monuments historiques, au cours desquelles ils ont appris à identifier et à comprendre le patrimoine paysager de la ville.

Trois enfants ont été ensuite sélectionnés dans chacune des vingt écoles de l’Académie pour participer à un atelier artistique régional au Jardin d’essais botaniques, le mardi 26 avril dernier. Encadrés par des inspecteurs et des enseignants en arts plastiques, ils ont dessiné le patrimoine qu’ils avaient étudié en amont en classe.

Photo Mounir Mehimdate

Et pour répondre au thème de l’année, « Patrimoine et climat », les écoliers ont travaillé sur le patrimoine paysager de Rabat : Nouzhat Hassan, le Jardin d’Essais botaniques, le Jardin du Chellah, et les Jardins andalous de la Qasba des Oudaïas. Pour tous leurs dessins, les enfants ont été invités à décrire en cinq lignes le lien entre celui-ci, le jardin représenté, et le climat.

Pour chacune des 20 écoles, trois dessins réalisés lors de l’atelier du 26 avril ont été sélectionnés pour la cérémonie de remise de prix.

Photo Mounir Mehimdate

Les 60 enfants ayant peint lors de l’atelier se sont vu remettre un kit complet de dessin pour artiste, et les dessins des enfants seront exposés en ligne sur le site de la Fondation pour la sauvegarde du patrimoine culturel de Rabat.

Des écoliers dessinent les jardins patrimoniaux de Rabat pour défendre le climat Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page