La Russie encaisse une baisse de 27,6% des exportations de gaz

La guerre entre l’Ukraine et la Russie a impacté les exportations de gaz russe, celles-ci ont baissé de 27,6% entre janvier et mai 2022 par rapport à cette même période de 2021, a annoncé Gazprom. 

Motivées par le conflit entre Kiev et Moscou, des mesures ont été prises par plusieurs pays européens pour réduire leurs importations d’hydrocarbures russes.

« Les exportations vers les pays de l’étranger lointain se sont établies à 61 milliards de mètres cube, soit 27,6% (23,2 milliards de mètres cubes) de moins que pour la même période de 2021 », a indique le groupe russe leader d’hydrocarbures sur la messagerie Telegram.

« Les exportations de gaz vers la Chine, par le gazoduc Power of Siberia, augmentent, dans le cadre d’un contrat à long-terme entre Gazprom et CNPC », a indiqué à contrario la même source, confirmant que la Russie s’est tournée vers d’autres marchés pour combler le manque à gagner de ses traditionnels clients.

Le géant russe a en ce sens, annoncé qu’il continuait de livrer le gaz « conformément aux commandes confirmées », ce qui implique indirectement que les Européens n’ont pas confirmé de nouvelles commandes de gaz russe malgré leur dépendance à 40% auprès de la Russie.

La tâche se révèle difficile étant donné que la Russie a exigé le paiement en roubles comme réponse aux sanctions européennes qui se sont abattues sur Moscou. Des pays comme la Bulgarie, la Pologne, la Finlande, les Pays-Bas et le Danemark ont refusé cette mesure et les livraisons ont été interrompues.

La Russie encaisse une baisse de 27,6% des exportations de gaz Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page