Jeux Méditerranéens 2022 : Le Maroc à la conquête d’Oran

Alors que d’aucuns s’attendaient à défection du Royaume, c’est officiel, nous dit l’ami et confident très à la pointe des échos de l’actualité surtout pour ce qui se passe chez les voisins de l’Est, « Le Maroc a confirmé sa participation aux Jeux Méditerranéens 2022 qui se dérouleront à Oran. Mais la logistique nécessaire nous oblige à une véritable gymnastique et nous avons dû recalculer tout le budget pour cette participation ».

Mais qu’à cela ne tienne ! Le Royaume, selon notre source, sera bel et bien présent avec les 25 autres pays, et ce malgré le surcoût financier que cela engendre pour faire flotter le drapeau national. Le Comité National Olympique Marocain (CNOM) en prévision de la participation marocaine est, au demeurant pour la cause nationale, à pied d’œuvre. Il serait en pourparlers constants et appuyés avec le comité d’organisation “Oran 2022 “pour l’enregistrement des athlètes marocains, de leur encadrement technique et médical et des différentes Fédérations Royales Marocaines et des différentes disciplines qui participeront à ces Jeux Méditerranéens 2022 d’Oran qui se dérouleront ou qui sont prévus du 25 juin au 06 juillet 2022.

Notre source ajoute que cependant le CNOM qui a reçu des instructions fermes pour une participation effective faisant abstraction à toute considération non sportive reconnait, « des conditions logistiques particulières au déplacement en Algérie, et ce en raison de la fermeture des frontières terrestres et aériennes avec l’Algérie ». Un délégué du CNOM se trouve actuellement à Oran pour un repérage et une identification des conditions de séjour des athlètes nationaux qui seront logés à la même enseigne si l’on peut dire, au village olympique avec les autres participants.

Nul doute que la décision de la participation du Royaume aux JM 2022 d’Oran s’inscrit dans le cadre de la politique de la main tendue. Le Maroc n’a pas dévié et est fidèle à la volonté Royale, se veut toujours dans l’esprit des deux discours du Roi Mohammed VI de « la main tendue » justement. Cela étant, le CNOM dans le but d’inciter les Fédérations à retenir les meilleurs sportifs marocains pour ces Jeux, a défini des conditions de participation qui tiennent compte du classement mondial et africain, ainsi que du projet sportif présenté par les directions techniques nationales.

Aussi le choix de l’encadrement technique, du programme de préparation et des sportifs marocains revient exclusivement aux Fédérations Royales Marocaines concernées. Le CNOM pour sa part propose par contre son soutien et son accompagnement afin d’améliorer les conditions de préparation des meilleurs sportifs marocains. Pour ce faire, il débloquera des budgets additionnels, voire parfois exceptionnels, et personnalisera les projets sportifs, à travers des conventions spécifiques à ces Jeux.

Des jeux, qui signe des temps, ont placé aujourd’hui dans la discipline reine du football, le Maroc et l’Algérie dans le même groupe A avec la France et l’Espagne. Les Lionceaux de l’Atlas et les Fennecs U18 ouvriront le bal. Bonne participation à notre délégation c’est tout le mal que l’on peut souhaiter à nos sportifs des fois qu’on nous dénigrerait au premier ratage organisationnel ou autre.

Jeux Méditerranéens 2022 : Le Maroc à la conquête d’Oran Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page