Espagne: Pedro Sanchez réitère son engagement pour les droits des femmes

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sánchez, s’est une fois de plus prononcé pour l’accès des femmes à plus de responsabilités et a milité pour la défense des acquis et la poursuite du combat pour l’égalité des sexes, lors de la Conférence internationale Ponts des femmes, à laquelle la reine Letizia a également pris part.

« Nous ne nous reposerons pas tant que toutes les femmes et les filles ne jouiront pas du plein exercice des droits de l’homme », a déclaré le chef du gouvernement espagnol dans son discours à l’occasion de la Conférence qui permet de connecter les femmes du Sud, notamment d’Amérique du sud et des femmes africaines pour l’échange d’expériences.

Organisée par Fondation « Femmes pour l’Afrique » à l’occasion de la célébration de son 10ème anniversaire, cette conférence a été l’occasion pour le chef du gouvernement espagnol de réitérer son engagement pour la parité et les droits des femmes.

« Nous n’arrêterons pas tant que nous n’aurons pas éliminé toute violence à l’égard des femmes et des filles. Nous n’arrêterons pas tant que les femmes ne participeront pas à tous les processus de prise de décision », a-t-il insisté devant la reine Letizia et près de 70 dirigeantes politiques africaines, des politiques et activistes latino-américaines et ainsi que de nombreuses responsables des organisations internationales.

« La visibilité de la femme est le premier outil de ce changement » et l’égalité de genre « la condition nécessaire et incontestable pour le développement de toute société », a estimé le Premier ministre espagnol qui a rappelé la stratégie de politique étrangère féministe de l’Espagne, fondée sur l’autonomisation des femmes et leur pleine participation à la prise de décisions politiques dans le monde.

Il y a un peu plus d’un an, le gouvernement a approuvé une stratégie diplomatique féministe, défendant ainsi que l’égalité des sexes est un élément caractéristique de la politique étrangère espagnole.

Il a par ailleurs estimé que malgré tout, il restait encore « trop de chemin » à parcourir pour atteindre l’égalité des sexes, mais que le gouvernement espagnol est fermement engagé dans cette voie ».

« Nous devons nous rappeler des toutes les femmes qui ont lutté et se battent encore pour défendre des choses qui devraient être garanties en 2022 sans aucun type de lutte », a-t-il lancé.

A ce titre, il s’est inquiété des pas en arrière enregistrés aux Etats-Unis dans les acquis des femmes qui ont fait partie du combat des femmes pendant de nombreuses années, en rappelant le droit des femmes de disposer de leur corps.

Ainsi, Pedro Sanchez a revendiqué la protection des acquis obtenus dans de l’égalité des sexes tout au long de l’histoire de nombreuses personnes, surtout des femmes.

Le chef du gouvernement espagnol s’était prononcé en faveur de l’adoption d’un congé spécial pour les femmes souffrant de menstruations douloureuses. Un congé de 3 jours et pouvant aller jusqu’à 5 jours par mois pour ces femmes devrait passer sous peu, s’il est validé par le Parlement.

Cette mesure du gouvernement Sanchez est inédite dans le monde, aucun pays n’est allé jusqu’à ce nombre de jours non travaillés pour les femmes.

Concernant le volet de l’Afrique, Sanchez a indiqué que le même engagement pris en Espagne a été pris dans ses relations avec le continent africain. L’application de l’Agenda Femmes, Paix et Sécurité est l’une des priorités de l’Espagne sur le continent, ainsi que la prévention de la traite des êtres humains et lutter contre les réseaux criminels qui font la traite des êtres humains, plus précisément avec les femmes et les filles.

L’événement a connu la participation d’éminentes figures féminines dont l’ancienne présidente du Libéria et lauréate du prix Nobel de la paix, Ellen Johnson-Sirleaf (virtuellement), Michelle Bachelet (Haute Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme); la secrétaire générale de la UNCTAD, Rebeca Grynspan; la vice-présidente de la CEDEAO, Finda Koroma, ou encore la présidente de la Fondation, Maria Teresa Fernández de la Vega.

Espagne: Pedro Sanchez réitère son engagement pour les droits des femmes Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page