Le Maroc accueille de jeunes fermiers nigérians pour leur apprendre les métiers de l’agriculture

La National Agriculture Lands Development Authority (NALDA) du Nigéria envoie 200 jeunes agriculteurs au Maroc et en Israël pour un voyage de renforcement des capacités axé sur la production végétale et l’élevage.

L’objectif de l’initiative est de rendre l’agriculture plus attrayante pour les jeunes, ainsi que de leur permettre de bénéficier des pratiques agricoles et agroalimentaires modernes du Maroc et d’Israël.

Les 200 bénéficiaires ont reçu leurs documents de voyage lors d’une cérémonie qui s’est déroulée hier à Abuja, au Nigeria.

Au cours de la cérémonie, le secrétaire exécutif de la NALDA, le prince Paul Ikonne, a déclaré que l’initiative s’inscrit dans la lignée du National Young Farmers Scheme (NYFS), que le président nigérian Muhammadu Buhari a lancé.

Selon le gouvernement nigérian, environ 1 000 agriculteurs des 774 zones de gouvernement local (LGA) nigérianes ont bénéficié du NYFS. Le programme a créé 774 000 opportunités d’emploi chaque année.

Ikonne espère que l’initiative de renforcement des capacités conduira à une meilleure production alimentaire au Nigéria, permettant au pays d’Afrique de l’Ouest de répondre à ses besoins intérieurs, ainsi qu’à ses exportations.

Selon Ikonne, l’envoi des jeunes agriculteurs au Maroc et en Israël fait partie du nouveau projet « Production alimentaire agressive » en collaboration avec le ministère nigérian de l’Éducation.

NALDA a choisi le Maroc et Israël pour accueillir les jeunes agriculteurs en raison de l’expertise des deux pays dans les domaines de la production végétale et de la gestion des serres.

Le Nigéria vise à relancer son secteur agricole et à le repositionner comme un pilier de l’économie nationale. « Nous devons produire ce que nous mangeons et manger ce que nous produisons », a déclaré Buhari dans un communiqué en 2016.

Les principaux objectifs de NALDA sont d’autonomiser les agriculteurs locaux, les principaux moteurs de l’industrie agricole au Nigeria, ainsi que d’assurer la sécurité alimentaire et des fibres et de diversifier l’économie du Nigeria.

Le Maroc accueille de jeunes fermiers nigérians pour leur apprendre les métiers de l’agriculture Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page