Renault étudie la création de deux pôles spécialisés

Après avoir lancé des réflexions stratégiques pour renforcer l’efficacité et la performance opérationnelle, le groupe Renault a indiqué son projet de création de deux pôles pour séparer ses activités électriques et ses activités thermiques. Dans un communiqué de presse, Renault Group vient d’en dire plus sur le projet.

Dans le cadre de son plan “Renaulution”, le groupe Renault avait annoncé, en février 2022, des réflexions stratégiques visant à adapter chaque technologie. Le losange a, donc, décidé de mettre le paquet sur sa transition vers l’électrique en étudiant la création une entité qui englobe les éléments de toute la chaîne de valeur de la voiture électrique pour les véhicules particuliers en Europe à l’horizon 2030. L’entité « Véhicules Électriques et Software » serait basée en France et elle pourrait rassembler plus de 10 000 employés dès 2023.

La deuxième entité rassemblerait les activités liées aux moteurs et boîtes de vitesses pour les thermiques et les hybrides. Cette entité serait basée hors France avec 10 000 employés environ, à l’horizon de 2023 et elle comprend les usines “Powertrain” qui aurait vocation à développer des partenaires industriels et technologiques.

La création de ces deux pôles a pour objectif d’augmenter l’efficacité et la performance opérationnelle et leur séparation a pour but de les valoriser et d’attirer de nouveaux partenaires.

Renault group présentera lors d’un Capital Market Day à l’automne 2022, l’avancement de ces études.

Renault étudie la création de deux pôles spécialisés Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page