Meurtre de Shireen Abou Akleh: Jack Lang demande que « toute la lumière soit faite » sur cette mort

Après l’assassinat de la journaliste palestinienne, Shireen Abou Akleh, aux mains de l’armée israélienne, le président de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang, a demandé que « toute la lumière soit faite » sur les conditions de cette mort.

« Le décès brutal de la grande journaliste de la chaîne Al Jazeera, Shireen Abou Akleh, tuée par un tir israélien en Cisjordanie, est un drame épouvantable », a-t-il dit.

« Je le condamne avec la plus grande fermeté », a encore affirmé Jack Lang, ajoutant: « Mes pensées vont d’abord à sa famille et à ses proches, auxquels j’adresse toutes mes condoléances ».

Le président de l’IMA a, en outre demandé que « toute la lumière soit faite sur les conditions de sa mort et que les responsables soient traduits devant la justice ».

Grande professionnelle, très connue du grand public et respectée par ses pairs, Shireen Abou Akleh, avait aussi travaillé dans les équipes de « Monte Carlo Douwaliya ».

Meurtre de Shireen Abou Akleh: Jack Lang demande que « toute la lumière soit faite » sur cette mort Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page