Sahara marocain: les Pays-Bas s’inscrivent dans la dynamique internationale de soutien au plan d’autonomie

Les Pays-Bas ont considéré, mercredi, le plan d’autonomie, présenté en 2007 par le Maroc, comme « une contribution sérieuse et crédible au processus politique mené par l’ONU » pour trouver une solution à la question du Sahara.

Par cette nouvelle position, exprimée dans le communiqué conjoint publié à l’issue des entretiens entre le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et son homologue néerlandais, Wopke Hoekstra, les Pays-Bas viennent de s’inscrire clairement dans la dynamique internationale de soutien au plan d’autonomie marocain pour clore définitivement le différend artificiel autour de la marocanité du Sahara.

La nouvelle position de La Haye intervient ainsi dans le sillage de l’appui exprimé par les Etats-Unis, l’Allemagne, l’Espagne ou encore les Philippines en faveur de l’initiative d’autonomie présentée par le Maroc en 2007 comme seule et unique base pour clore ce différend.

Dans le communiqué conjoint, qui a sanctionné les entretiens Bourita-Hoekstra, les Pays-Bas et le Maroc ont réaffirmé leur soutien à l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, Staffan de Mistura, et à ses efforts pour poursuivre « un processus politique visant à parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable », conformément aux résolutions du Conseil de sécurité ainsi qu’aux objectifs et principes de la Charte des Nations Unies.

La rencontre de Nasser Bourita avec le chef de la diplomatie néerlandaise a eu lieu mercredi à Marrakech en marge de la réunion ministérielle de la Coalition mondiale anti-Daech.

Ils ont également mis en avant le rôle important du Maroc dans le cadre de la coopération entre l’Union européenne et l’Union africaine.

Rappelant les relations de longue date, qui unissent les deux Royaumes depuis plus de 400 ans, et leurs liens étroits sur les plans social, culturel, économique et humain, MM. Bourita et Hoekstra ont souligné leur engagement mutuel à renforcer le dialogue et la coopération bilatérale.

Ils ont, par la même, réaffirmé l’importance du plan d’action bilatéral en se félicitant des progrès réalisés depuis l’année dernière.

Les deux parties ont fait référence, selon le communiqué, aux récentes missions au Maroc de l’envoyé néerlandais pour la lutte anti-terroriste et du Commissaire de la police néerlandaise nationale, outre l’exposition des œuvres de l’Art marocain dans le musée Cobra à Amstelveen aux Pays-Bas.

Les deux responsables ont également exprimé leur « ferme » volonté de continuer à intensifier sur tous les plans le dialogue et la coopération, notamment dans les domaines de l’immigration, la culture, la sécurité, les droits de l’homme et la coopération économique.

Dans cet esprit, les ministres marocain et néerlandais ont convenu de prévoir davantage de visites et d’échanges entre les deux parties, y compris dans le cadre des missions économiques.

A ce propos, Nasser Bourita a accepté l’invitation du ministre néerlandais d’effectuer une visite aux Pays-Bas.

Les deux parties se sont en outre mis d’accord pour intensifier les échanges culturels et la coopération dans les industries créatives, en mettant l’accent sur la nécessité d’approfondir la coopération économique et de promouvoir les investissements.

Elles se sont réjouies aussi de la dynamique de coopération entre les deux Royaumes dans les domaines de l’innovation, de l’eau et des énergies durables et de l’alimentation.

Tout en mettant en avant le rôle de la communauté maroco-néerlandaise aux Pays-Bas dans les différents domaines, les deux ministres ont salué la reprise des vols entre les deux pays, ainsi que des programmes d’échange d’étudiants à l’Institut néerlandais (NIMAR) à Rabat.

Sahara marocain: les Pays-Bas s’inscrivent dans la dynamique internationale de soutien au plan d’autonomie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page