Algérie: Le chef du renseignement limogé pour « faits graves »

Le patron du renseignement extérieur algérien ainsi que son principal collaborateur, ont été limogés dans un silence assourdissant du régime algérien, selon un média algérien dissident. Les deux hommes risquent de lourdes peines de prison.

Le général-major Noureddine Mekri, alias «Mahfoud», qui fait partie des vieux généraux algériens, a été remercié après une enquête de plusieurs mois qui s’est faite dans son dos, a indiqué le site d’information algérien dissident, Algérie Part.

Le général ainsi que son bras droit, le colonel Hocine Hamid, alias Hocine Boulahya, ont tous deux été remerciés pour « faits graves », affirme Algérie Part, citant plusieurs sources concordantes.

L’homme limogé, n’est autre que l’un des dirigeants centraux de l’appareil des services secrets algériens. Il était le patron la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE), équivalant aux renseignements extérieurs en Algérie.

Algérie: Le chef du renseignement limogé pour « faits graves » Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page