Des responsables des Etats-Unis, du Royaume Uni et du Maroc examinent les meilleures stratégies de lutte contre le blanchiment d’argent

De hauts responsables de l’action pénale et des enquêtes judiciaires dans la lutte contre le blanchiment d’argent, des Etats-Unis et du Royaume Uni, ont rejoint leurs homologues marocains de la Présidence du Ministère Public pour le lancement d’un atelier de deux jours (10 et 11 Mai) à Marrakech, pour partager les stratégies réussies dans la poursuite des crimes de blanchiment d’argent.

L’atelier a été organisé par des responsables du Bureau de Développement, d’Assistance et de Formation des Procureurs d’Outre-Mer au Département de la Justice des Etats-Unis et le Gouvernement du Maroc, démontrant l’engagement commun Etats-Unis – Maroc pour combattre les organisations criminelles et leur bloquer l’accès au financement illicite.

Le Secrétaire Général de l’Autorité Nationale du Renseignement Financier Hassan Ennasr et le Consul Général des Etats-Unis à Casablanca Lawrence Randolph ont prononcé un mot d’ouverture de l’atelier, qui a connu la participation de plus de vingt-quatre procureurs marocains, récemment chargés de poursuivre les criminels qui commettent des délits de blanchiment d’argent, en ciblant en particulier les principaux centres banquiers et commerciaux tels Casablanca, Fès, Tanger et Marrakech.

« Le groupe réuni ici aujourd’hui regroupe quelques-uns des procureurs et des enquêteurs les plus compétents des Etats-Unis, du Royaume Uni et du Maroc, travaillant tous ensemble pour améliorer l’impact des poursuites judiciaires marocaines » a affirmé le Consul Général Randolph lors de son allocution. « Plus les organismes d’application de la loi sont capables d’attaquer la capacité des criminels à blanchir des capitaux, moins de motivations il y aura pour ces criminels à commettre des crimes au premier lieu ».

Pendant deux jours, les participants discuteront des outils juridiques marocains disponibles pour annexer les accusations de blanchiment d’argent aux accusations criminelles substantives, ainsi que des techniques spécifiques pour développer des enquêtes financières plus approfondies.

Les participants examineront également les mesures que les procureurs de chaque pays peuvent employer, ensemble avec les partenaires des organismes de l’application de la loi, dans les enquêtes sur le blanchiment d’argent.

Des responsables des Etats-Unis, du Royaume Uni et du Maroc examinent les meilleures stratégies de lutte contre le blanchiment d’argent Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page