Covid-19 : Quels sont les scénarios possibles à l’avenir ?

Au Maroc, les signes de la pandémie qu’on a connue au tout début ont disparu petit à petit au fur et à mesure que la situation épidémiologique s’améliore. Les mesures restrictives ont été mises de côté par la plupart des citoyens, et la vie reprit son cours. La pandémie marquera-t-elle sa fin en cette année 2022 ? 
En Chine, la pandémie du Covid-19 est revenue au point de départ. Plusieurs villes ont été confinées comme Shanghai et d’autres risquent de suivre comme Pékin. Mais à l’autre bout du monde, au Maroc, les indicateurs épidémiologiques sont rassurants.
En effet, le nombre de contaminations a baissé de manière significative au Royaume, de même que le nombre de personnes admis en réanimation. Pour les décès et les cas intubés, cela fait plusieurs semaines que le Maroc n’enregistre quasiment plus aucun décès ni de cas sous intubation. Par ailleurs, la vaccination anti-covid a pris du recul ces derniers mois, surtout en ce qui concerne la troisième dose de rappel qui n’a pas connu une large adhésion de la population.
Face à ces indicateurs, Dr. Said Moutaouakil, membre du Comité scientifique et technique de lutte contre le Covid-19, a estimé qu’au niveau mondial, la pandémie du coronavirus n’est pas encore terminée. C’est plutôt la vague Omicron qui a pris fin, a-t-il souligné, notant que le virus circule encore parmi nous, mais qu’il n’est plus aussi virulent qu’avant.

« Le taux de contaminations au Covid-19 est très faible. Il en va de même pour les cas critiques admis en réanimation. Le taux d’occupation des lits de REA a baissé jusqu’à 0,2 %, alors que l’indice de reproduction est très faible. S’agissant du taux de positivité des tests Covid-19, il est inférieur à 1 % », a rappelé le spécialiste en réanimation.

De par le monde, certains pays subissent encore la vague Omicron, poursuit Dr. Moutouakil, citant l’exemple de la Chine qui n’a pas vécu cette vague au même moment que l’Europe grâce, entre autres, à la stratégie « Zéro Covid » que le pays a mis en place et qu’il a qualifiée de « déraisonnable » et « inutile« .

Maintenant, la question qui se pose c’est de savoir qu’elles sont les scénarios possibles pour cette prochaine étape de la pandémie. Selon Dr. Moutouakil, il y ‘en a quatre. Le premier scénario est l’apparition d’autres variants qui peuvent se propager rapidement, mais pas avec la même férocité, tandis que le second scénario concerne la possibilité d’extinction du virus.

Le troisième scénario évoqué par le spécialiste, et qui est le peu probable à ses yeux, est l’émergence de variants virulents et féroce tandis que le quatrième scénario est que le virus devient saisonnier.

Quel que soit le scénario qui verra le jour dans les prochains mois, Dr. Moutouakil insiste sur la nécessité de « la prudence« , vu que la dernière vague covid que le Monde a vécue est récente et qu’il n’y a pas de visibilité sur le futur. Le spécialiste croise donc les doigts et espère que nous nous approchons de la fin de la pandémie au cours de cette année, rappelant à cette occasion que l’OMS n’a toujours pas annoncé la fin de la pandémie.

Covid-19 : Quels sont les scénarios possibles à l’avenir ? Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page