Maroc/Espagne : Les frontières de Sebta et Melilla ouvertes cet été

Le ministre des Affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération, José Manuel Albares a fait savoir que les frontières terrestres entre Sebta Melilla et le Maroc seront ouvertes cet été de manière « ordonnée et progressive ». 

Cela sera particulièrement bénéfique pour les deux enclaves, les Îles Canaries et l’Andalousie, a-t-il dit dans un interview à La 2 et Radio 4 repris par  Europa Press .

Le ministre des Affaires étrangères espagnol a indiqué que le l’Espagne et le Maroc « entraient dans une nouvelle étape de la confiance », basée – selon lui « sur le respect mutuel et l’absence de décisions unilatérales », préconisant qu’on ne peut pas fonder des relations internationales sur des spéculations ou des conjectures elles se basent sur des faits ».

Il a également souligné que « l’opération Traversée du détroit OPE ou Marhaba selon la rive, dont les détails étaient hier à Rabat en cours de discussion aura bel et bien lieu, et que la réouverture de la frontière avec Sebta et Melilla est également attendue prochainement  et qu’elle allait se faire « de manière stratégique ». L’opération de de la traversée du détroit de cet été, mobilisera un sacré dispositif qui sera lancé bientôt avec les moyens nécessaires à son succès, selon la sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Isabel Goicoechea, « un exemple de coordination entre pays voisins ».

De même, des sources provenant de la délégation espagnole présente à Rabat ont déclaré que dans la conception de l’opération Marhaba Sebta et Melilla étaient partie prenante et le Maroc n’avait soulevé « aucune objection » au passage par les présides.

Cela étant, du côté des enclaves justement, on avait longtemps espéré que la date d’ouverture se ferait en mai. Malheureusement, il y a eu la prolongation de l’état d’urgence sanitaire au Maroc jusqu’au 31 mai. Du coup  prévisions et attentes ont de nouveau changé au grand dam du président de Melilla, Eduardo de Castro, qui n’a pas mâché ses mots et s’est pourfendu en critiques autant futiles qu’inefficaces.

Du coup, d’aucuns fondent de sérieuses attentes sur le ministre des Affaires étrangères, José Manuel Albares, qui prévoit de se rendre au Maroc le 11 mai pour assister à la réunion ministérielle (84 pays) de la coalition contre l’État islamique organisée par le ministre marocain des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, et qui réunira les ministres qui composent. Mais là n’est pas le sujet, il est autre et a trait plutôt au terrorisme et la coopération en ce domaine entre l’Espagne et le Maroc va bon train.

La réunion migratoire de la Commission mixte hispano-marocaine de jeudi à Rabat présidée par le directeur de la migration et de la surveillance des frontières du Maroc, Khalid Zerouali et la sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Isabel Goicoechea, a été plus indiquée aux préparatifs de l’opération Marhaba y compris pour les enclaves que celle bientôt de Marrakech du 11 mai 2022.

Les mesures adoptées entre l’Espagne et le Maroc s’articulent autour de divers facteurs, parmi lesquels se distinguent la fluidité et la sécurité du transit, l’assistance aux voyageurs et la prévention et la protection de la santé publique.

Maroc/Espagne : Les frontières de Sebta et Melilla ouvertes cet été Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page