L’Algérie boycotte le Mundiavocat organisé au Maroc à cause d’Israël

L’équipe d’Algérie des avocats a décidé de boycotter la Coupe du monde de football des barreaux et sociétés d’avocats, le Mundiavocat, qui aura lieu courant mai au Maroc. La cause de ce boycott revient à l’invitation par le Royaume de l’équipe d’Israël.

La haine d’Etat vouée à Israël en Algérie fait parler d’elle encore une fois. Dans un communiqué, l’équipe d’Algérie des avocat qui devait se rendre au Maroc pour disputer le tournoi de football du Mundiavocat, a décidé au dernier moment de boycotter les jeux et de les dénoncer.

L’ordre des avocats a indiqué que cette décision vient « après s’être assuré de façon officielle de la participation d’équipes de l’entité sioniste dans cette compétition », selon le journal algérien Ennahar.

Les avocats algérien font valoir que cette Coupe du monde de football des barreaux et sociétés d’avocats se tiendra « dans un pays arabe » et que supposément ne devrait pas inviter une équipe israélienne.

Les avocats algériens estiment ainsi que faire compétition avec des équipes israéliennes « serait contradictoire aux principes du gouvernement et du peuple algériens » et qu’ils sont « solidaires avec le peuple palestinien et sa juste cause ».

« L’invitation d’équipes sionistes dans ce tournoi peut être considérée comme une étape dans la normalisation avec l’entité sioniste », ajoute le texte.

« C’est dans ce sens que l’équipe d’Algérie des avocats a décidé de se retirer du Mundiavocat du Maroc. Mais aussi, de le boycotter et de s’abstenir d’entrer sur le territoire marocain », lancent les avocats algériens.

L’Algérie est connue pour mêler la politique au sport. Ce n’est pas la première fois qu’une équipe d’Algérie, ou encore un athlète algérien, refusent, boycottent, une compétition contre Israël. Même chose pour les compétition organisées dans le Sahara marocain. Le dernier scandale en date est celui du Futsal.

La fédération algérienne de football (FAF), rappelle-t-on, avait décidé de boycotter le coupe d’Afrique des Nations (CAN) de Fustal 2020 à cause de sa domiciliation à Laayoune, ville du Sahara marocain.

Mêlant, comme à l’accoutumée, sport et politique, l’Algérie avait saisi, à travers sa fédération de football, le président de la Confédération africaine de football (CAF) pour « dénoncer et s’opposer » à la domiciliation de le CAN Fustal 2020 par le Maroc dans la ville de Laâyoune, « un territoire occupé », selon elle.

L’Algérie boycotte le Mundiavocat organisé au Maroc à cause d’Israël Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page