Flambée des prix : La majorité parlementaire s’apprête à lancer une mission exploratoire

Les groupes parlementaires ayant la majorité au sein de la Chambre des Représentants s’apprêtent à mener une mission exploratoire, afin d’identifier les problèmes liés à la spéculation du marché et à la hausse des prix d’un certain nombre de produits provoquant de fortes tensions sociales.

La majorité parlementaire cherche, selon la requête qu’elle a transmise vendredi au chef de la commission des secteurs productifs, à organiser une mission exploratoire et temporaire pour identifier les circuits de distribution et de commercialisation des produits agricoles afin de déterminer les anomalies et les raisons de cette hausse des prix.

Mohamed Ghayate, chef de groupe du Rassemblement national des indépendants à la Chambre des représentants, a indiqué que la majorité est consciente des aspirations et des intérêts du citoyen, soulignant que le dossier de la commercialisation des produits agricoles est une priorité au stade actuel, surtout après la réalisation des objectifs stratégiques du Plan Maroc Vert avec ce que le Maroc a réalisé dans le domaine des infrastructures pour le développement agricole et le renforcement des capacités des acteurs du domaine agricole.

Ghayate a expliqué, dans une déclaration accordée à Hespress, que la mission exploratoire s’inscrit dans le cadre de l’approfondissement des connaissances sur la commercialisation des produits agricoles, leurs conditions et l’évolution des prix, et particulièrement à la lumière des circonstances actuelles qui nécessitent l’intervention de l’institution législative dans la protection du pouvoir d’achat des citoyens.

Le chef de groupe du Rassemblement national des indépendants a souligné que « les résultats de la mission visent la mise en œuvre du programme Génération verte, qui s’articule autour de la modernisation du secteur selon une vision intégrée de la commercialisation des produits agricoles ».

Le même porte-parole ajoute que la mission porte sur la question de la spéculation sur les prix des produits agricoles, qui a causé des préjudices aux citoyens, ces derniers mois, par des comportements qu’il a qualifiés d’antipatriotiques en exploitant cette crise des prix. Ainsi, il veut mettre en place une méthodologie de travail claire pour mettre fin à ces pratiques.

Il est à noter que Mustapha Baitas, ministre délégué auprès du chef du gouvernement chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, avait déclaré, lors de point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement, que les mesures prises par le gouvernement visent à fournir les produits d’une façon suffisante dans les marchés de gros, en indiquant que la résolution du problème de la hausse des prix est liée à la réforme des marchés de gros.

Bien que la loi sur la liberté des prix et de la concurrence oblige les commerçants à afficher clairement les prix des produits devant le consommateur, cette procédure n’est pas respectée sur les marchés de fruits et légumes.

Flambée des prix : La majorité parlementaire s’apprête à lancer une mission exploratoire Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page