La commission du film de la ville de Dakhla voit le jour

La ville de Dakhla se dote désormais de sa propre commission du film à l’image de Ouarzazate ou encore Marrakech. 

La “Commission du Film de Dakhla” qui a vu le jour cette semaine a pour objectif de contribuer à la promotion de la ville en tant que nouvelle destination cinématographique pour les productions étrangères et nationales.

« Gérée par des professionnels du cinéma, cette commission jouera un rôle particulièrement positif sur le plan socio-économique de la ville, de même qu’elle favorisera la création de multiples opportunités d’emplois, en plus de contribuer à la promotion de l’image culturelle et touristique du Royaume, notamment la destination Dakhla », indique un communiqué de la “Commission du Film de Dakhla”.

« La Commission du Film de Dakhla aspire aussi à consolider la position de la région Dakhla-Oued Eddahab, en tant que pôle international de l’industrie cinématographique au niveau de l’Afrique », note le communiqué.

Il s’agit également de développer l’infrastructure cinématographique tant sur le plan local et national, veiller à ce que les producteurs puissent disposer d’installations et de services appropriés à des prix compétitifs et de créer un environnement réglementaire adapté favorisant le développement du secteur.

Il s’agit également de promouvoir le cinéma marocain dans des événements internationaux, de créer une interconnexion entre les professionnels marocains et les sociétés de production étrangères, de nommer des ambassadeurs internationaux du cinéma et inviter davantage de réalisateurs et de producteurs internationaux à découvrir Dakhla.

En outre, la Commission du Film de Dakhla vise à favoriser les initiatives stratégiques dans le domaine de la formation cinématographique.

Dans ce sillage, elle aide à mettre en place des programmes de sensibilisation à l’utilité du cinéma, à la promotion de carrières cinématographiques, à l’acquisition et au développement de talents et à l’encouragement de la coopération-production.

Présidée par la productrice et la distributrice cinématographique Asma Graimiche, cette commission rassemble notamment le producteur Karim Dabbagh (vice-président) et le réalisateur Jérôme Cohen Olivar (membre).

Parmi les membres ambassadeurs figure la célèbre réalisatrice maroco-américaine, Sana Hamri, le producteur international de films Marcus Loges, le producteur américain Patrick Newall, le réalisateur et producteur allemand, Michael Dreher et le réalisateur et producteur allemand, Frider Schleich, précise la même source.

“La région de Dakhla-Oued Eddahab est un véritable trésor national qui recèle d’énormes ressources naturelles et se compose de vastes étendues de terrains désertiques, mais aussi d’une centaine de kilomètres de plages désertes qui s’étendent du nord au sud, tout le long de l’océan Atlantique”, a souligné Asma Graimiche, présidente de la commission, citée par le communiqué.

Parallèlement à l’annonce de la création de la “Commission du film de Dakhla”, le tournage des scènes de la seconde saison de la série futuriste fantastique américaine “The wheel of time”, qui est inspirée du roman de James Oliver Rigney et qui met en vedette Rosamund Pike, vient d’être lancé à Dakhla.

Des acteurs de renom tels que Madeleine Madden, Danielle Henney, Michael McCleahton, Alvaro Morte, Sophie Oconedo, Kate Fleetwood, Claire Perkins, Peter Franzen font parti du casting de cette nouvelle saison, précise le communiqué.

La production de cette œuvre est réalisée par “Amazon Prime production” et “Sony Pictures Entertainment”, sous la production exécutive au Maroc par le producteur Karim Dabbagh. L’équipe de réalisation est chapeautée par la maroco-américaine, Sana Hamri.

La commission du film de la ville de Dakhla voit le jour Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page