Des investisseurs portent plainte contre Netflix après la perte d’abonnés

Les actionnaires de Netflix ont déposé mercredi un recours collectif contre le géant de streaming, affirmant que des dirigeants avaient commis une fraude en publiant des indications trompeuses sur le ralentissement de la croissance des abonnés de la société.

Netflix aurait fait des déclarations « fausses et/ou trompeuses » et a caché certaines informations, estiment certains investisseurs d’après un communiqué publié mardi.

Les investisseurs lui reprochent notamment de ne pas avoir dit que « la croissance des acquisitions d’abonnés ralentissait, à cause, entre autres, du partage des comptes entre plusieurs clients et de la concurrence accrue d’autres services de streaming ».

En avril, Netflix a révélé une perte de 200 000 abonnés au cours de son dernier trimestre. C’était la première fois depuis des années que le streamer n’augmentait pas sa base d’utilisateurs.

Il a attribué la perte à une économie morose, à la concurrence de plus en plus féroce des autres plateformes de streaming et à la guerre en Ukraine (Netflix a déclaré dans une lettre aux actionnaires qu’il aurait gagné 500 000 utilisateurs s’il n’avait pas suspendu le service en Russie).

En plus de cela, le streamer a averti qu’il s’attendait à perdre 2 millions d’abonnés supplémentaires au cours du prochain trimestre, et les actions de Netflix ont chuté de 35%.

Lors d’une conférence téléphonique avec des analystes et des investisseurs le même jour, le directeur financier de Netflix, Spencer Neumann, a déclaré que « tout au long du trimestre, l’entreprise est restée saine comme elle l’avait été tout au long de l’année avec un taux de désabonnement à de faibles niveaux ».

Les actionnaires disent que les déclarations étaient trompeuses, trahissant la réalité selon laquelle Netflix affichait en fait une croissance des acquisitions plus lente que les années précédentes.

En janvier 2022, Netflix a révélé qu’il avait « légèrement surestimé les ajouts nets payants au quatrième trimestre » par 200 000 abonnés. Neumann a expliqué que « l’acquisition augmentait, mais pas aussi vite que nous l’espérions ou prévoyions peut-être », ce qui, selon lui, était « probablement un peu juste un surplomb global de COVID qui se produit toujours » ainsi que « une certaine tension macroéconomique dans certaines parties du monde ».

Des investisseurs portent plainte contre Netflix après la perte d’abonnés Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page