Opération Marhaba 2022: L’Espagne et le Maroc finalisent les derniers détails 

La Sous-secrétaire du ministère de l’Intérieur, Isabel Goicoechea, et le directeur de la migration et de la surveillance des frontières du Maroc, Khalid Zerouali, ont présidé ce jeudi à Rabat la réunion de la Commission mixte hispano-marocaine pour la préparation de l’Opération Marhaba-2022.

La réunion de Rabat a finalisé les détails du Plan Spécial de Protection Civile pour l’OPE 2022, qui sera ficelé dans les prochaines semaines, et dans lequel tous les aspects nécessaires au développement du dispositif seront collectés, avec une attention particulière cette année aux contrôles sanitaires dérivés de l’impact du Covid 19.

Pour la Sous-secrétaire espagnole, « l’opération Marhaba 2022 est un exemple de bonne coordination entre pays voisins », et la réunion de ce jeudi « s’inscrit dans le processus d’exécution de la feuille de route élaborée lors de la réunion tenue en avril dernier par le président du gouvernement, Pedro Sánchez, et le Roi, Mohammed VI ».

16 000 agents de la police nationale et de la Garde civile

La réunion a analysé, entre autres, des dispositifs opérationnels que les deux pays vont mettre en place pour garantir le développement de l’opération Marhaba-2022, et qui seront similaires à ceux établis dans 2019. En ce sens, l’Espagne mettre en place un dispositif de sécurité pour cette édition qui comptera 15 995 agents de la Police Nationale et de la Garde Civile.

Les mesures adoptées entre l’Espagne et le Maroc s’articulent autour de divers facteurs, parmi lesquels la fluidité et la sécurité du transit, l’assistance aux voyageurs et la prévention et la protection de la santé publique.

A l’occasion de cette même rencontre, les plans de flotte à mettre en œuvre pour garantir un approvisionnement adéquat pour le trafic quotidien de passagers et de véhicules ont été partagés, et les renforts des effectifs devant être mobilisés dans les ports pour garantir le transit, tant de l’Europe vers l’Afrique que vice versa, discutés.

Enfin, les deux pays ont convenu de renforcer et de coordonner les canaux d’échange d’informations pour continuer à travailler sur des aspects tels que la gestion dans les jours les plus fréquentés, la possibilité d’échanger des billets et d’autres conditions de traversées maritimes.

Le plus grand dispositif européen

L’opération Marhaba2022, a mis en avant Isabel Goicoechea, constitue un défi logistique et sécuritaire, avec le déplacement par mer de plus de trois millions de personnes et de plus de sept cent mille véhicules sur une période de trois mois. « C’est le plus grand dispositif européen de ces caractéristiques et l’un des plus importants au monde », a-t-elle dit.

Elle a en outre évoqué la coopération bilatérale qui a permis d’aborder avec succès l’opération Marhaba depuis 1986, soi « le résultat d’un beau travail de préparation de nos équipes techniques ».

A noter que la réunion s’est déroulée en présence de Leonardo Marcos, directeur général de la protection civile et des urgences, Pere Navarro, directeur général du trafic, et José Antonio Rodríguez, directeur général de la coordination et des études.

Etaient également présents au nom du ministère des Transports, de la Mobilité et de l’Agenda urbain, notamment, Benito Núñez, directeur général de la Marine marchande, et Álvaro Rodríguez, président des Ports d’État, Fernando Carreras, directeur général adjoint de la santé étrangère, du ministère de la Santé, et José Antonio Pacheco, sous-délégué du gouvernement à Cadix.

Réunion du Groupe permanent sur la migration

Pour rappel, Rabat accueillera vendredi, la 20e réunion du Groupe permanent hispano-marocain sur la migration, coprésidé par Jesús Javier Perea, secrétaire d’État à la Migration, et le directeur de la migration et de la surveillance des frontières du Maroc, Khalid Zerouali.

La réunion, à laquelle participeront également le secrétaire d’État à la Sécurité, Rafael Pérez, et la secrétaire d’État aux Affaires étrangères, Ángeles Moreno, abordera la collaboration bilatérale dans la gestion des flux migratoires.

Opération Marhaba 2022: L’Espagne et le Maroc finalisent les derniers détails  Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page