Forum social mondial : Le polisario isolé et tourné en dérision

Des photos prises lors d’une réunion au sein du Forum social au Mexique, au cours de laquelle les séparatistes du « polisario » cherchant à promouvoir leur idéologie et à obtenir le soutien des ONG, ont été accueillies pour le moins ironiquement.

Voyons voir ! le nombre de participants séparatistes ne dépassait pas une poignée de partisans. Pas des Mexicains donc et très peu de monde. Le ridicule ne tuant point les plumeux propagandistes du polisario, ont accompagnés leurs dires d’une photo de la réunion, un peu comme pour se tourner un peu plus en dérision et souligner l’insignifiance de leurs « maîtres » d’Alger .

Certains d’entre eux, ont écrit que la réunion « indépendantiste du Polisario » a vu la présence d’une foule nombreuse, alors que seulement neuf personnes apparaissent dans la salle, photo à l’appui. Trois d’entre eux sont sur la plate-forme et six sont éparpillés sur des chaises vides dans le hall. Le Forum des partisans de l’autonomie des camps de Tindouf, « Forstein », a estimé que la photo prise lors de cette réunion confirme « l’effondrement du discours séparatiste dans le Forum social mondial qui s’est tenu au Mexique ».

Et Forstein de s’interroger « Qui aurait imaginé que le Mexique serait le théâtre des défaites du Polisario, et que les activités qui le soutiennent deviendraient l’objet de répulsion et de moquerie ? Le pire, c’est que ces activités sont ignorées dans un événement mondial tel que le Forum social, qui a une large présence et une large participation de différents pays du monde ».

Khatri Charki, chercheur en sciences politiques et en médias, spécialiste des questions sur le Sahara et du Moyen-Orient, sollicité par Hespress a déclaré que « le polisario misait sur ses alliés traditionnels participant au Forum mondial, et s’attendait à ce que le soutien soit plus important que les années précédentes. Malheureusement pour les séparatistes c’est le contraire qui s’est produit, car la fréquentation des ateliers qu’ils ont organisés ont été des plus médiocres ».

Khatri a estimé, que le mépris que le polisario a rencontré lors du Forum mondial de Mexico est le résultat naturel des nouvelles transformations, que ce soit au niveau régional ou international, alors que les organisations de la société civile ont commencé à avoir une vision différente des problèmes, hérités de la guerre froide et deviennent convaincus que la sécession compromet la stabilité et la sécurité.

Le chercheur en sciences politiques et en médias a noté que les associations de la société civile marocaine ont joué un rôle important en privant le polisario du soutien dont il bénéficiait dans un certain nombre de régions, notamment en Amérique latine. Si notre interlocuteur fait un satisfecit quant à cela, il met en garde cependant,  l’Etat afin, « qu’il soutienne les associations ayant du poids et connaissent bien la question de l’intégrité territoriale du Maroc ».

Une action, pour que la diplomatie parallèle menée par la société civile puisse porter les fruits escomptés. D’autre part, Khatri a souligné que « le Maroc est appelé à tirer parti de la phase actuelle où la balance penche en sa faveur, et à redoubler de mobilisation et de cadrage afin de résoudre le conflit artificiel du Sahara en sa faveur, notant que les efforts déployés par le Royaume se « doivent d’être durables et constants, et pas seulement momentanés ».

Forum social mondial : Le polisario isolé et tourné en dérision Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page