La Finlande presse l’Otan pour une admission qu’elle souhaite « la plus rapide possible »

Face à la possible menace russe, deux pays européens se pressent pour rejoindre en urgence l’Otan afin de bénéficier des mécanismes de protection des Occidentaux. La Finlande et la Suède souhaitent déposer une candidature commune. 

Non seulement les deux pays qui font partie des 4 frugaux veulent être admis au sein de l’Alliance atlantique mais, les deux Etats veulent que leur admission soit « la plus rapide possible ».

L’Ukraine avait milité au début de l’opération militaire russe pour son adhésion en urgence mais ce processus prend de nombreuses années en temps normal.

« Si la Finlande et la Suède étaient candidates, la question clé est d’avoir un processus de ratification le plus court possible », a déclaré la Première ministre finlandaise Sanna Marin. « Ce serait la meilleure garantie de sécurité que nous pourrions avoir », a-t-elle ajouté.

Mais en attendant que les Parlements des 30 membres de l’Otan acceptent sa candidature, la Finlande cherche des garanties de protection entre son dépôt de candidature et la réponse finale. Helsinki serait en pourparlers directs avec les Etats-Unis, le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France.

La Suède et plus précisément la Finlande cherche surtout la protection de l’article 5 qui concerne le parapluie de sécurité de l’alliance militaire lancée par les Etats-Unis au début de la Guerre froide.

L’insistance d’Helsinki s’explique par deux violations de son espace aérien par la Russie depuis le début de l’année. Mercredi matin, un hélicoptère de l’armée russe a violé l’espace aérien de la Finlande, a indiqué le ministère finlandais de la Défense.

La Finlande presse l’Otan pour une admission qu’elle souhaite « la plus rapide possible » Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page