Agréments de taxis: Le coup de balai du ministère de l’Intérieur

C’est un grand coup de balai que s’apprête à donner le ministère de l’Intérieur pour remettre de l’ordre dans le secteur des taxis. Dans une circulaire adressée aux walis et gouverneurs, le ministère montre qu’il est grand temps de mettre fin à l’exploitation du business des agréments. Les détenteurs de plusieurs agréments n’auront plus ce droit. 

Les particuliers qui détiennent plusieurs agréments de taxis en leur nom ne pourront plus en tirer la manne financière qu’ils représentent. Le ministère voudrait limiter le nombre d’agrément par personne à un seul.

Une série de mesures fait partie de cette circulaire adressée aux walis et gouverneurs, parmi elles figure une nouvelle norme qui édicte que les bénéficiaires des agréments ne pourront conclure de contrat de délégation qu’avec des conducteurs professionnels, c’est à dire des titulaires de permis de confiance et de la carte de conducteur professionnel.

Ainsi, les contrats conclus actuellement avec les conducteurs non professionnels, ne pourront pas être renouvelés. Par ailleurs, les exploitants des agréments seront obligés de déclarer les noms des conducteurs auprès des autorités provinciales.

Il en ressort également qu’à l’issue de de consultations, aux niveaux central et local, avec les représentants de conducteurs et des exploitants de taxis, il a été décidé de d’instaurer des contrats standards pour encadrer les relations entre l’exploitant de l’agrément et le conducteur du taxi.

La circulaire souligne en ce sens que « les exploitants sont dans l’obligation de déclarer les noms des conducteurs auprès des autorités provinciales ».

De même, les détenteurs de plusieurs agréments devront se constituer en société s’ils veulent continuer à les exploiter en nombre.

Le département d’Abdelouafi Laftit, a également pensé à mettre en place une période de transition pour que les conducteurs et les exploitants puissent régulariser leur situation

Quant à l’obtention des permis de confiance, celle-ci devra répondre à de nouvelles normes. Dorénavant l’attribution de ces permis sera basée sur la demande et les besoins des provinces. Le ministère explique en outre que les programmes de formation seront mis à jour, et un système d’information pour la gestion du transport par taxi (SIGTT) sera également modifié.

Enfin, les permis de confiance non utilisés seront annulés, et les chauffeurs de taxis professionnels en activité seront recensés via un système de pointage automatique.

Agréments de taxis: Le coup de balai du ministère de l’Intérieur Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page