Ukraine : Le Maroc prend part à la réunion militaire des alliés des Etats-Unis

Le Maroc a pris part, ce mardi 26 avril à la base aérienne américaine de Rammstein dans l’ouest de l’Allemagne, à une réunion destinée au soutien militaire que les « alliés » des Etats-Unis peuvent apporter à Kiev et à assurer la sécurité de l’Ukraine à court et à plus long terme, une fois la guerre terminée.

Cette réunion, intitulée officiellement Groupe consultatif de défense de l’Ukraine et organisée par le Secrétariat américain de la Défense, ne s’est pas déroulée dans le cadre de l’OTAN, même si le secrétaire général de l’Alliance atlantique, Jens Stoltenberg, y a participé. Ce dernier a déclaré pour la circonstance que « certains des pays invités sont, en fait, des alliés de l’OTAN, mais ils le font de manière unilatérale et souveraine, et non dans le cadre de l’alliance ». Les participants à cette réunion de Rammstein étaient au nombre de 40 pays, dont le Maroc.

Parmi les alliés des Etats-Unis, se trouvaient les européens, mais également des pays loin du conflit comme l’Australie ou le Japon et la Corée du Sud. Des pays traditionnellement neutres à l’image de la Finlande et la Suède et qui envisagent une adhésion à l’OTAN étaient aussi présents. Autre symbole fort, lors de cette réunion mardi, en Allemagne, figuraient également sur cette liste d’invités, quatre autres pays de la région MENA, Israël et trois pays arabes, la Tunisie, la Jordanie et le Qatar en l’occurrence. Ces pays et le Maroc possèdent un statut d’allié majeur des Etats-Unis non-membre de l’OTAN qui leur confère, cela va de soi, des obligations en échange d’avantages. A ce titre, il convient de rappeler que le Maroc est engagé dans quasiment toutes les coalitions sécuritaires souvent initiées par les Etat-Unis ou auxquelles ils prennent part.

Pour nous autres, la délégation marocaine était conduite par le ministre délégué chargé de l’Administration de Défense Nationale, Abdellatif Loudiyi. D’aucuns pourront trouver à cette présence marocaine en Allemagne des caractéristiques de paradoxe vis-à-vis de la position de « neutralité » observée par Rabat dans ce conflit au regard de la non-participation au vote des résolutions condamnant l’intervention militaire russe en Ukraine à l’Assemblée générale des Nations unies, lors des deux derniers mois. Ce n’est là, qu’un prêté pour un rendu aux décisions qui se prennent au sein de l’Instance des Nations Unies.

Aussi on peut avoir trait sans sourciller à cette déclaration du ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger Nasser Bourita, qui résume la position marocaine, quelles qu’en soient les circonstances « le Royaume du Maroc a toujours réaffirmé son fort attachement au respect de l’intégrité territoriale, de la souveraineté et de l’unité nationale de tous les Etats membres des Nations unies ». C’est pour ainsi dire la même attitude de la Tunisie qui lors de cette réunion a « réitéré » du reste, selon un communiqué du ministère de Défense nationale, son « engagement en faveur de la résolution pacifique des conflits actuellement dans le monde et aussi à travers l’organisation des Nations Unies ».

Cela étant, à partir de cette réunion en Allemagne les Etats-Unis envisagent d’appeler leurs alliés à se réunir chaque mois pour examiner comment renforcer les capacités militaires de l’Ukraine si l’on s’en tient aux propos du Secrétaire américain de la Défense Lloyd Austin, « la réunion d’aujourd’hui deviendra un groupe de contact mensuel sur la défense de l’Ukraine », a-t-il déclaré. Il n’a pas été dit si la réunion de la coalition contre l’Organisation de l’Etat Islamique, que le Royaume accueille le 11 mai prochain à Marrakech, entrait dans ce cadre-là.

Ukraine : Le Maroc prend part à la réunion militaire des alliés des Etats-Unis Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page