La FAO appelle à l’utilisation durable des végétaux sauvages

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), a affirmé que l’utilisation durable des végétaux sauvages a une incidence cruciale sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance de millions de personnes dans le monde.

Dans un nouveau rapport sur douze espèces sauvages importantes, notamment l’Argan, la gomme arabique et l’encens, la FAO estime qu’ »il est temps de protéger aux végétaux sauvages pour garantir des systèmes agroalimentaires durables permettant d’instaurer des économies inclusives et résilientes ».

Élaboré en collaboration avec TRAFFIC, une organisation non gouvernementale opérant à l’échelle mondiale sur le commerce d’espèces de la faune et de la flore sauvages et l’Union internationale pour la conservation de la nature, ce rapport vise à sensibiliser à la nécessité d’utiliser durablement ces végétaux.

Sur les 21% d’espèces de plantes médicinales et aromatiques déclarées vulnérables, 9% sont menacées d’extinction, a averti l’organisation onusienne, estimant que les moyens de subsistance d’un milliard de personnes parmi les plus vulnérables au monde sont tributaires de ces végétaux.

Les végétaux, qui constituent 80% de la totalité de la biomasse terrestre, remplissent un rôle capital auprès des humains et des animaux, en leur fournissant nourriture, médicaments, oxygène et abris.

La FAO appelle à l’utilisation durable des végétaux sauvages Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page