Affaire Mazraoui/Ziyech : Les nouvelles révélations de la FRMF

Le Mazraoui-Ziyech gate continue de faire des étincelles. Face aux accusations des deux joueurs après leur refus de rejoindre l’équipe nationale en marge de la double rencontre face à la République démocratique du Congo, la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), mise à mal par les déclarations des ex-Lions de l’Atlas, continue de se défendre.

Après avoir leaké les convocations de Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui, qui ont affirmé apprendre leur présélection dans les médias en même temps que tout le monde, la FRMF fait de nouvelles révélations.

Contactée par Hesport, une source au sein de l’instance marocaine a tenu à éclairer certains points mentionnés par le joueur de Chelsea et celui de l’Ajax Amsterdam concernant leur présélection, récemment annoncée par le président de la FRMF Fouzi Lekjaâ.

Le premier, dans un long post publié sur les réseaux sociaux avait affirmé avoir appris la nouvelle de sa présélection « en même temps que tout le monde », accusant les dirigeants de continuer de diffuser des informations erronées sur sa personne.

Cependant, la version de l’instance est tout autre, expliquant avoir reçu un accusé de réception de la part du club de Ziyech, Chelsea, après avoir envoyé sa convocation le 3 mars dernier.

La même source a indiqué que la direction du club de Chelsea a remercié la FRMF, dans son accusé de réception. « Hakim Ziyech dit qu’il n’a eu connaissance de sa convocation que par les médias. Soit il mentait, soit il a été contraint de le dire pour certaines raisons qui le concernaient, ou l’administration de Chelsea ne l’a pas informé de la convocation. Malheureusement, l’instance ne connaît pas le fond de l’affaire », ajoute la même source.

Dans ce même registre, la FRMF affirme que le milieu de terrain des Blues n’avait pas communiqué avec Vahid Halilhodzic avant l’invitation, car « des personnes proches du joueur et de la Fédération ont été invitées à lui parler pour le convaincre de revenir sur sa décision de quitter le Mountakhab ».

Concernant Noussair Mazraoui, c’est une toute autre histoire. Le latéral droit de l’Ajax Amsterdam a fait savoir qu’il tournait le dos à son pays, car durant les 18 mois de sa mise à l’écart personne ne l’a contacté pour lui expliquer les raisons de choix, évoquant un manque de respect envers sa personne.

Ce dernier regrette le manque de communication du coach, Vahid Halilhodzic, qui n’aurait pas pris le temps de le rencontrer et discuter avec lui.

Des propos contredits par la FRMF qui insiste sur le fait que le joueur s’est entretenu avec le technicien bosniaque pendant plus d’une heure en visioconférence avant qu’il ne soit invité à rejoindre ses camarades pour les barrages en marge de la Coupe du monde 2022.

La même source s’est dite surprise par le contenu du message de Mazraoui, en particulier dans la partie dans laquelle il a nié avoir été en contact avec l’entraîneur ou un membre de la Fédération depuis son exclusion il y a environ un an et demi.

Qui aura le dernier mot ? Ces dernières déclarations remettent en cause la crédibilité des deux joueurs formés à l’Ajax, qui ont été soutenus en masse sur les réseaux sociaux.

Pour l’heure, Vahid Halilhodzic annoncera le nom des joueurs sélectionnés, le jeudi 17 mars lors d’une conférence de presse. L’équipe nationale doit affronter celle de la République Démocratique du Congo pour une qualification fatidique en Coupe du monde 2022 au Qatar, le 25 mars au Stade des Martyrs de Kinshasa, puis le 29 mars au Complexe Mohammed V de Casablanca.

Affaire Mazraoui/Ziyech : Les nouvelles révélations de la FRMF Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page