Mazraoui et Ziyech VS Vahid et la FRMF : J’accuse…!

C’est l’hécatombe au sein de la sélection marocaine. A l’approche des barrages contre la République démocratique du Congo, la liste de Vahid Halilodzic est sur les lèvres de tout le monde. Une liste qui connaît déjà sa première polémique, celle du refus de Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui après l’annonce de Fouzi Lekjaâ de leur présélection. Des invitations déclinées qui se sont suivies par des accusations de « mensonges », de « manque de considération » ou encore de « manipulation ». Des déclarations qui passent mal du côté de l’instance marocaine.

Entre Hakim Ziyech, Noussair Mazraoui, Vahid Halilhodzic et la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF), l’heure est aux règlements de comptes.

Le duo avait été écarté par le sélectionneur Vahid Halilhodzic. Dans le cas de l’ailier de Chelsea, c’était à cause des raisons disciplinaires. Après la CAN ratée au Cameroun, le coach franco-bosnien a choisi de faire tabler rase du passé dans l’intérêt des Lions de l’Atlas. Mais, les principaux intéressés ont choisi de l’ignorer.

Même si l’échéance qui arrive est importante, à savoir la double confrontation contre la RD Congo en barrages de la Coupe du Monde, les joueurs formés à l’Ajax ont exclu un come-back en équipe nationale.

Si l’instance marocaine a fait un pas vers les stars déchues de l’équipe nationale, Vahid Halilhodzic, lui choisit la politique de l’autruche. Une politique qui a été exposée par les deux internationaux marocains, absents depuis plus d’un an et demi de la sélection marocaine après des conflits incessants avec le technicien bosniaque qui a exprimé à de nombreuses reprises qu’il n’avait pas besoin des deux joueurs, des « éléments perturbateurs » selon ses dires.

Mais c’est sans compter sur les nombreux appels des supporters à la FRMF pour demander le retour du talent créatif de Chelsea et de la coqueluche de l’Ajax Amsterdam, deux éléments importants pour assurer la qualification en Coupe du Monde 2022, après une dernière édition décevante qui a vu les Lions éliminés au premier tour.

Conscient de l’apport de Ziyech et Mazraoui, la FRMF, à travers ses représentants, s’est arrangée pour le retour des deux joueurs. Invité sur le plateau de l’émission « Décryptages » de MFM Radio, Fouzi Lekjaa a précisé que tout était fait pour apaiser les malentendus entre le coach Vahid et les joueurs réfractaires et que tout cela était en très bonne voie d’être réglé et qu’il avait bon espoir que le 29 mars à Casablanca au Complexe Mohammed V on assiste à une vraie fête du football.

Cependant, le président de la FRMF, qui a exprimé un certain enthousiasme et une assurance assumée, était bien loin d’imaginer la réaction des deux Lions de l’Atlas, qui ont bien rugi sur les réseaux sociaux.

Mazraoui et Ziyech se lâchent

Ziyech et Mazraoui vident leurs sacs. Le premier avait déjà vaguement répondu aux accusations de Vahid Halilhodzic sur son comportement, remettant en cause les dires du coach, avant d’annoncer sa retraite internationale. Aujourd’hui, il a tenu à fermer le livre une fois pour toutes, en expliquant sa version des faits.

« Bien que le président de la FRMF ait confirmé aujourd’hui que je serai présélectionné pour l’équipe, je ne reviendrai pas jouer pour le Maroc. Je suis désolé de décevoir les fans, ce n’était pas une décision facile à prendre, mais malheureusement, je n’ai pas d’autre choix », avait-il fait savoir sur Instagram, avant de s’en prendre à la Fédération.

« Bien que j’ai tout donné à l’équipe au cours des 6 dernières années et que je l’ai soutenue toute ma vie, je n’ai pas le choix. Les dirigeants continuent de diffuser des informations erronées sur moi et mon engagement envers mon pays. Leurs actions ont rendu impossible pour moi de continuer à faire partie de l’équipe. J’ai appris la nouvelle de la présélection en même temps que tout le monde, ainsi je publie cette déclaration pour m’assurer que vous entendiez la vérité directement de moi », a ajouté Ziyech.

Quant au deuxième, sa réaction était pour le moins inattendue, compte tenu de sa dernière sortie médiatique durant laquelle il avait clairement exprimé son envie de reporter le maillot marocain.

Le joueur de l’Ajax Amsterdam a fait savoir qu’il tournait le dos à son pays, car durant les 18 mois de sa mise à l’écart personne ne l’a contacté pour lui expliquer les raisons de choix. « J’aime mon pays, et même si je souhaite le représenter, ce n’est pas acceptable », dénonce-t-il, évoquant un manque de respect envers sa personne, et c’est encore la FRMF qui prend cher.

Selon lui, « depuis un an et demi, pas une seule personne de la fédération ou du staff technique n’a pris le temps de communiquer ou de discuter avec moi des raisons exactes de cette situation. Jamais auparavant je n’avais ressenti ce manque de respect envers moi en tant qu’athlète professionnel ou tout simplement en tant qu’être humain ».

Dans ces propos, Mazraoui n’épargne pas non plus Vahid Halilhodzic, regrettant le manque de communication du coach, qui n’aurait pas pris le temps de le rencontrer et discuter avec lui.

« Pouvoir rencontrer le sélectionneur et dissiper toutes les idées fausses qui m’entourent est de la plus haute importance pour moi, non seulement en tant qu’athlète professionnel, mais aussi, et surtout en tant qu’être humain », a-t-il ajouté.

De quoi cruellement placer en porte à faux le président de la Fédération marocaine (FRMF), Fouzi Lekjaa. « J’ai parlé avec Vahid, j’ai parlé avec Noussair et je peux vous dire qu’à l’heure où je vous parle, il n’y a plus aucun problème entre eux ! », déclarait-il encore il y a quelques heures.

La FRMF se défend avec preuve à l’appui

Face à de lourdes dénonciations qui remettent en cause la crédibilité de toute son organisation, l’instance n’a pas tardé à réagir, en leakant les convocations des deux joueurs datant du 3 mars, tandis que les principaux concernés ont affirmé apprendre leur présélection dans les médias en même temps que tout le monde.

En effet, la Fédération Royale Marocaine de Football aurait envoyé une invitation officielle au club anglais de Chelsea, le 3 mars dernier, dans laquelle elle a convoqué l’international marocain, Hakim Ziyech, pour les deux matches de la République démocratique du Congo, au même titre que Noussair Mazraoui avec l’Ajax Amsterdam.

Plus encore, plusieurs sources proches du dossier ont affirmé que Mazraoui avait bien donné son accord à Vahid pour revenir en sélection, quelques heures avant son annonce sur les réseaux sociaux.

Alors que les deux parties se renvoient la balle, plusieurs interrogations restent toujours en suspens… La FRMF a-t-elle vraiment mal géré le dossier des deux jeunes talents ? Vahid Halilhodzic a-t-il poussé le bouchon trop loin préférant remettre de l’huile sur le feu à chacune de ses sorties médiatiques sur les deux joueurs ? Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui font-ils preuve d’égoïsme en choisissant leurs égos au détriment des couleurs de leurs patries malgré le soutien des supporters ?

Rappelons un cas quelque peu similaire, celui de Karim Benzema qui avait été privé de la sélection française pendant plus de 4 ans, ratant ainsi l’euro 2016 qui a eu lieu dans son pays, et le sacre de la France en Coupe du monde 2018 et malgré ça, n’a jamais fermé la porte, et à accepter de revenir et faire le bonheur des supporters.

Mazraoui et Ziyech vont-ils revoir leur décision ou préfèrent-ils attendre un départ de l’ancien coach du FC Nantes ? Pour l’heure, il semblerait que la FRMF ait choisi son camp, celui de Vahid Halilhodzic qu’elle a voulu garder malgré l’élimination précoce en CAN 2021.

La réponse (certainement cinglante) du technicien bosniaque est attendue par tous, le jeudi 17 mars, en conférence de presse, lorsqu’il fera part des joueurs convoqués pour la double confrontation face à la RDC. Par ailleurs, l’arrivée d’Abde Ezzalzouli est très attendue, lui qui a également donné du fil à retordre à la sélection, après son refus de jouer la CAN 2021.

Mazraoui et Ziyech VS Vahid et la FRMF : J’accuse…! Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page