Coronavirus : L’OMS critique la lenteur « inacceptable » de la vaccination en Europe

Le déploiement du vaccin contre le coronavirus en Europe est « d’une lenteur inacceptable » car le nombre de nouveaux cas dans la région a augmenté pour la sixième semaine consécutive, a averti jeudi le bureau européen de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Selon l’agence des Nations Unies, plus de 1,6 million de personnes ont contracté le coronavirus dans les 51 pays européens de l’OMS la semaine dernière, qui représente la sixième augmentation hebdomadaire consécutive.

loadEmplacment({path:’/153418548/pave_article_mobile_hespress_fr’, sizes:[[300, 250], [320, 50], [1, 1]], div:’div-gpt-ad-23674-0′});

« Il y a cinq semaines à peine, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas en Europe était tombé à moins d’un million, mais maintenant la situation de la région est plus préoccupante que ce que nous avons vu depuis plusieurs mois », a souligné le Dr Dorit Nitzan, directrice régionale des urgences pour l’OMS Europe dans un rapport.

L’augmentation a été observée dans tous les groupes d’âge, sauf chez les personnes de 80 ans ou plus qui, selon l’OMS Europe, reflètent «les premiers signes de l’impact de la vaccination».

« Les vaccins représentent notre meilleur moyen de sortir de cette pandémie. Non seulement ils fonctionnent, mais ils sont également très efficaces pour prévenir les infections. Cependant, le déploiement de ces vaccins est d’une lenteur inacceptable », a déclaré le Dr Hans Kluge, chef de l’OMS pour l’Europe.

«Et tant que la couverture reste faible, nous devons appliquer les mêmes mesures de santé publique et sociales que par le passé, pour compenser les délais retardés. Soyons clairs: nous devons accélérer le processus en accélérant la fabrication, en réduisant les obstacles à l’administration des vaccins et à l’utilisation de chaque flacon que nous avons en stock maintenant », a-t-il ajouté.

Coronavirus : L’OMS critique la lenteur « inacceptable » de la vaccination en Europe Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page