Le Maroc et Israël veulent porter le volume des échanges à 500 millions de dollars annuels

Le Maroc et Israël entendent développer leur coopération pour porter le volume des échanges à 500 millions de dollars annuels. Dans ce cadre un accord a été signé, ce lundi, par le ministre de l’Industrie et du Commerce, Ryad Mezzour, et la ministre israélienne de l’Economie et de l’Industrie, Orna Barbivai, actuellement en visite de travail au Maroc.

L’accord vise notamment à mettre en place des Zones Industrielles Qualifiées dans le Royaume. Ces zones permettront de concrétiser la coopération tripartite Maroc-Israël-Etats–Unis dans le domaine du commerce et de l’investissement et de faciliter l’accès direct des marchandises produites dans ces Zones au marché américain.

L’accord prévoit aussi la participation aux foires commerciales et conventions économiques qui se tiendront dans les deux pays, l’échange d’expertise et l’organisation d’événements promotionnels et de visites d’affaires. Il a également pour objectif d’instaurer une coopération bilatérale sur les questions de normalisation et de réglementation, entre les entités du secteur privé des deux pays (organisations patronales, Chambres de Commerce…) et dans les domaines de la recherche et développement (R&D), de l’innovation et des petites et moyennes entreprises.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont identifié les secteurs à fort potentiel d’investissement, en phase avec ceux retenus par les communautés d’affaires respectives, en l’occurrence l’Industrie 4.0, l’agroalimentaire, l’automobile, l’aéronautique, le textile, les technologies de l’eau, les énergies renouvelables, l’externalisation des services, les dispositifs médicaux et l’industrie pharmaceutique.

Pour mettre en place les mécanismes favorisant le développement de ce partenariat bilatéral répondant aux besoins et attentes des deux pays, il a été convenu de tenir la 1ère session du Comité Mixte prévu par l’Accord de coopération économique et commerciale et d’organiser un Forum d’hommes d’affaires des deux pays.

Pour Ryad Mezzour, la rencontre avec la responsable israélienne « est fondatrice, eta offert la possibilité d’identifier les domaines et les pistes de collaboration et de partenariat industriel et commercial bilatéral. Après plus d’un an de la reprise des relations diplomatiques, le Maroc et Israël ont posé les jalons d’un partenariat innovant multidimensionnel ».

« Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape que nous entamons sur le chemin de notre partenariat que nous voulons intense, fructueux et mutuellement bénéfique », a-t-il déclaré à la presse.

De son côté, Orna Barbivai a affirmé que la coopération entre les deux pays est « très naturelle », au regard de l’histoire, des relations humaines et de la culture qui les lient, notant que cet accord permettra de tracer le programme d’implication qui va être mis en œuvre.

En vertu de cet accord, a-t-elle poursuivi, les équipes professionnelles des deux côtés seront mis en contact en vue d’identifier les pistes de collaboration et les domaines de travail pour faire avancer le travail commun entre les deux pays.

La ministre a en ce sens insisté sur la nécessité de porter le niveau d’échange économique et commercial entre le Maroc et Israël, situé actuellement à 130 millions de dollars par an, à 500 millions de dollars par an, voire plus. A cet égard, elle a mis en avant la volonté des industriels et des hommes d’affaires israéliens à œuvrer avec leurs confrères marocains pour aller de l’avant dans ce partenariat.

A noter que plus tôt, la ministre israélienne avait rencontré la ministre de l’Economie et des finances, Nadia Fettah, pour discuter notamment de la promotion de la coopération économique et financière entre le Maroc et Israël.

Cet entretien, qui s’est déroulé en présence du ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa, a été l’occasion pour Nadia Fettah de saluer les progrès réalisés dans la mise en place des instruments de coopération économique entre le Maroc et Israël, conformément au Mémorandum d’entente signé entre les deux pays le 22 décembre 2020.

La ministre a souligné, à cet égard, l’importance des accords en cours de négociation entre les ministères des finances marocain et israélien, notamment, dans les domaines de la promotion des investissements, de la fiscalité et de la coopération douanière. Lesquels accords devraient contribuer à la promotion de la coopération économique et financière entre les deux pays.

Le Maroc et Israël veulent porter le volume des échanges à 500 millions de dollars annuels Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page