Le ministère promet de reporter les dettes des professionnels du transport touristique

Lors du sit-in ouvert qu’ils mènent dans plusieurs villes, les professionnels du secteur du transport touristique ont obtenu du ministre du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Economie solidaire et sociale la promesse d’une décision de reporter les échéances de la dette pendant une période d’un an, l’État supportant les bénéfices résultant du report.

Malgré la promesse que les professionnels du secteur du transport touristique ont reçue, ils craignent qu’elle ne soit pas mise en œuvre, comme cela s’est produit précédemment avec les agences gouvernementale qui se sont occupés de leurs dossiers.

Mohamed Bamansour, secrétaire général de la Fédération nationale des transports touristiques au Maroc, a indiqué que le ministère du Tourisme, après sa rencontre avec la fédération, a adressé une note aux directeurs régionaux du tourisme, précisant que le remboursement de la dette a été reporté au 1er janvier 2022 jusqu’à fin décembre de la même année.

Malgré le communiqué du ministère du Tourisme, les sociétés de financement affirment « qu’elles n’ont abouti à rien », selon le communiqué de Mohamed Bamansour adressé à Hespress, ajoutant que l’absence de décisions contraignantes « donne à ces sociétés une marge de manœuvre pour prendre les décisions adéquates ».

La même source a ajouté que la situation est différente pour les hôtels et les établissements d’hébergement touristique, car ils ont bénéficié du report du remboursement de la dette, après signé un accord formel avec les autorités gouvernementales compétentes, qui oblige les institutions de financement à se conformer à l’accord susmentionné, tandis que aucun accord similaire n’a été signé avec les professionnels du secteur du transport touristique.

Les propriétaires de sous-traitants de transport touristique organisent depuis dix-huit jours un sit-in ouvert dans plusieurs villes, pour exiger « sauver le secteur de la faillite et trouver une solution radicale à la crise laissée par les mesures de précaution pour faire face à la pandémie ».

Les professionnels précités espèrent de la part de la ministre du Tourisme qu’elle tiendra sa promesse relative au report du paiement des dettes dont ils sont redevables, car le secrétaire général de la Fédération Nationale des Transports Touristiques au Maroc a indiqué que les acteurs du secteur « ne demandent qu’un document officiel prouvant l’activation de la décision de report, afin de la présenter devant les sociétés de financement ou devant la justice pour ceux contre lesquels des poursuites ont été intentées« .

Il a ajouté que « les professionnels du secteur du transport touristique ne demandent rien de rédhibitoire, mais demandent seulement des mesures pour assurer l’investissement dans ce secteur et y préserver les emplois », ajoutant : « Nous voulons seulement être traités justement pour sortir du cercle d’ambiguïté dans lequel nous le trouvons, afin de sauver les entreprises de la faillite, sinon le gouvernement devra nous trouver une alternative ».

Le ministère promet de reporter les dettes des professionnels du transport touristique Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page