Face à la hausse des accidents de la route, le Maroc adopte une nouvelle stratégie

Mohamed Abdeljalil, ministre des Transports et de la Logistique, a fait un exposé sur la situation de la sécurité routière au Maroc, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la sécurité routière, célébrée le 18 février de chaque année, devant le Conseil de Gouvernement, qui s’est tenu jeudi.

Au début de sa présentation, le ministre a affirmé que le Maroc a inscrit la question de la sécurité routière parmi ses priorités en adoptant la première stratégie nationale de sécurité routière en 2005, à l’occasion de la première réunion du Comité ministériel. pour la Sécurité Routière, présidé par le Roi Mohammed VI.

Abdeljalil a souligné qu’en plus de son coût économique, qui s’élève à 1,7 % du produit intérieur brut, la sécurité routière constitue un lourd fardeau social et fait annuellement plus de 3.500 morts et plus de 10.000 blessés, passant en revue à cette occasion le bilan des acquis et des réformes réalisés par les différentes stratégies adoptées au Maroc dans ce domaine.

Quant à la stratégie nationale intégrée de sécurité routière pour la période 2004-2013, elle a permis de maîtriser la tendance annuelle à la hausse des accidents de la circulation, outre la création d’un comité interministériel de la sécurité routière, ainsi que l’adoption de Loi 52-05 portant code de la route entrée en vigueur le 1er octobre 2010.

Le ministre a ajouté que la cristallisation d’une nouvelle stratégie pour la période 2017-2026, a été mise en œuvre selon une approche participative incluant tous les acteurs concernés, visant à réduire le nombre de décès de 50% d’ici 2026. .

Cette stratégie s’est traduite par un plan d’action quinquennal pour la période 2017-2021, qui vise à réduire le nombre de morts à l’issue de cette période à 2 800 morts, soit 25 %. fin 2021 est de 3 676 morts, donc pas atteint l’objectif souhaité.

Selon le ministre, l’objectif est de réduire le nombre de décès de 50% pour cent d’ici la fin de 2026, soulignant que la réalisation de cette évaluation permettra l’identification des moyens d’atteindre les résultats souhaités, en fixant de nouveaux objectifs conformes au Programme d’action mondial pour la décennie 2021-2030.

Face à la hausse des accidents de la route, le Maroc adopte une nouvelle stratégie Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page