Rapport UE : le lobbysme du polisario s’insurge de son cause toujours…

Dans son premier rapport d’évaluation après son entrée en vigueur le 19 juillet 2019, la Commission européenne attestait de la bonne mise en œuvre de l’accord agricole entre l’Union européenne (UE) et le Maroc.

Le document mettait en exergue les bénéfices réels au profit de nos provinces du Sud. Dans ce rapport rendu public en date du mois de décembre dernier l’exécutif européen précise que l’accord agricole, qui étend les préférences tarifaires aux produits du Sahara marocain, a permis l’éclosion d’une nouvelle dynamique et d’un dialogue positif et constructif dans l’intérêt mutuel des deux partenaires.

Le rapport 2020 sur les bénéfices pour la population du Sahara marocain vient confirmer les acquis importants obtenus par le Royaume, dans le cadre de son partenariat stratégique avec l’UE. Pour contrer cet esprit, le Front Polisario a mobilisé, cette semaine, ses troupes lobbyistes payées rubis sur ongle, dam ! l’Algérie est garante, histoire de dénoncer ledit rapport, jugé favorable au Maroc.

Ainsi, ces derniers ont adressé une lettre à la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et au président du Conseil européen, le Belge Charles Michel, pour critiquer ce rapport et « dénoncer l’illégalité des activités économiques de l’UE et l’exploitation des ressources naturelles au Sahara au profit du Royaume ». Dans un “cause toujours tu m’intéresses“ les ONG pro-Polisario ont été renvoyées à leurs chères études.

Ils auront beau dénigrer ledit rapport en tentant d’attirer l’attention sur de soi-disant inexactitudes du document en criant à qui veut les entendre  que « de telles activités sont illégales – puisque n’ayant pas obtenu le consentement du peuple sahraoui et ne constituent donc en aucun cas un avantage pour lui et que  ces activités des institutions de l’UE aident à perpétuer une occupation illégale, elle-même un acte d’agression et participe aux efforts du Maroc, pour annexer le Sahara Occidental », rien n’y fait, la caravane passe tranquille.

Le polisario dans une conclusion précédente avait rejeté ce rapport qui « ignore également le statut juridique du Sahara occidental ». De quel statut juridique s’agit-il ? A l’heure actuelle il n’en existe aucun et le peuple sahraoui du moins celui qui n’est pas séquestré à Tindouf par l’Algérie et son sbire le polisario, n’en déplaise, en jouit pleinement. La publication de ce rapport reste un exercice de routine qui s’inscrit en conformité avec l’esprit de l’accord dont l’ambition est d’accompagner le développement socioéconomique de nos provinces du Sud dans le cadre d’une approche partenariale intégrée et durable.

Au passage, il n’en demeure pas moins qu’il apporte un démenti cinglant aux allégations mensongères des séparatistes sur les ressources naturelles du Sahara marocain. Le document reflète aussi la sérénité du Maroc à l’égard de la mise en œuvre de l’accord et le caractère sérieux de son approche au regard des engagements auxquels souscrivent les deux parties

Rapport UE : le lobbysme du polisario s’insurge de son cause toujours… Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page