Infantino affirme qu’un Mondial biennale pourrait empêcher la mort de migrants, ses propos choquent

Gianni Infantino a suscité une vive polémique après ses propos chocs sur la Coupe du monde. Le président de la FIFA, a été largement critiqué pour avoir déclaré que les revenus générés par les Coupes du monde biennales pourraient créer des opportunités pour les Africains qui pourraient autrement trouver « la mort dans la mer » en traversant la Méditerranée.

L’idée d’une Coupe du monde tous les deux ans a pris de l’ampleur ces derniers mois, Infantino essayant d’obtenir le soutien des fédérations nationales.

Ce changement est en grande partie motivé par des raisons financières, la FIFA affirmant que plus de tournois créeraient 4,4 milliards de dollars de revenus supplémentaires pour l’instance dirigeante mondiale, malgré le fait que des groupes de supporters, des syndicats de joueurs et des fédérations telles que l’UEFA s’opposent fermement à cette idée.

La FIFA a déclaré que les fonds supplémentaires contribueraient à réduire l’écart de revenus entre les marchés du football développés et moins développés.

Dans son discours, Infantino a souligné l’importance de rendre le jeu plus inclusif pour les pays hors d’Europe.

« Ce sujet n’est pas de savoir si nous voulons une Coupe du monde tous les deux ans, mais de savoir ce que nous voulons faire pour l’avenir du football », a déclaré Infantino.

« Nous devons trouver des moyens d’inclure le monde entier, de donner de l’espoir aux Africains afin qu’ils n’aient pas besoin de traverser la Méditerranée pour trouver, peut-être, une vie meilleure mais, plus probablement, la mort en mer », a-t-il estimé. Infantino a ajouté que la Coupe du monde biennale pourrait ne pas être la réponse à la crise des migrants.

Ses commentaires ont été accueillis avec colère. « Mes collègues de Human Rights Watch (HRW) interrogent des réfugiés du monde entier presque tous les jours. Ils ne mentionnent jamais le calendrier des tournois de la Coupe du monde », a déclaré le directeur des médias européens de HRW, Andrew Stroehlein.

Plus tard mercredi, Infantino a déclaré que ses commentaires avaient été « mal interprétés ». « Dans mon discours, mon message plus général était que toute personne occupant un poste de décision a la responsabilité d’aider à améliorer la situation des personnes dans le monde », a-t-il déclaré.

Infantino affirme qu’un Mondial biennale pourrait empêcher la mort de migrants, ses propos choquent Hespress Français.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page